- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

A Valence l'Italien fut le plus rapide


26/08/2019
    
Ce Grand Prix*** Hubside du premier week-end dormais à Valence s’est terminé avec la victoire de l'Italien Emanuele Gaudiano en selle sur Chalou, un fils de Chacco Blue, déjà 2è vendredi. Quinze barragistes ont pris part à l'acte final ouvert par Mégane Moissonnier/Cordial (Casall) l'étalon que lui confie Laurent Guillet. La cavalière de l'Ain a fait une très belle semaine avec un classement dans chaque épreuve. Elle termine ce Grand prix double sans-faute à la 9è place. Subtil parcours que ce barrage où Emeric George/Chopin accroche la 3è place. Joli parcours aussi pour Olivier Perreau/Venizia d'Aiguilly.

La qualité du plateau de cavaliers et de chevaux a obligé le chef de piste italien Uliano Vezzani à concocter un Grand Prix délicat et technique, dont quinze couples (ratio parfait d’un quart de barragistes quasiment respecté) parviendront à déjouer les pièges de la première manche.

Première à s’élancer sur la première manche, première cavalière sans-faute, première barragiste, Mégane Moissonnier signe le premier double sans-faute. Moins de chance en revanche pour les trois cavaliers suivants, le Britannique Jack Whitaker, le Tricolore Alexandre Fontanelle et l’Irlandais Michael Pender, qui écoperont tous de quatre points de pénalité pour une barre à terre. Simon Delestre sur son Uccello de Will fera mieux que la cavalière locale Le Belge François Mathy Jr. et l’Irlandais Mark Mcauley ne parviendront pas à signer le double clear round, que Michael Duffy accrochera de son côté, se payant même le luxe d’aller plus vite que Delestre.
A ce stade du barrage, alors que la moitié des qualifiés est déjà entrée en piste, chaque couple sans-faute est allé plus vite que le leader au provisoire. Dans la deuxième moitié de cette finale, seul l’Italien Roberto Turchetto concèdera une barre à terre, là où l’ensemble de ses concurrents signera le sans-faute. Le Ligérien Olivier Perreau ne parviendra pas à détrôner Michael Duffy, pas plus que le deuxième Whitaker du barrage, Robert, ou encore le Néerlandais Michel Hendrix. Mais le Français Emeric George, en selle sur Chopin des Hayettes, baissera le chronomètre de quelques centièmes. Au classement (encore) provisoire, la victoire est irlandaise et la deuxième place française.

Mais un barrage n’est jamais terminé tant qu’Emanuele Gaudiano n’a pas pris le départ. Ultra-rapide avec plus d’une seconde d’avance sur Duffy, il remporte l’épreuve, Anthony Condon ne parvenant plus à faire descendre le chronomètre en-deçà du temps de Gaudiano.

« Chalou et moi étions passés tout près de la victoire vendredi, mais aujourd’hui nous avons réussi à nous imposer. Il a très bien sauté, surtout au barrage. J’avais vu les autres cavaliers aller vraiment vite alors je n’avais pas le choix, je devais prendre tous les risques. Les deux premiers obstacles ont été parfaitement sautés, dans un très bon tempo, et la longue galopade jusqu’au troisième obstacle m’a permis de correctement anticiper la courbe avant la combinaison suivante. Le tracé était très beau et les longues distances en général nous ont permis de tout donner et d’aller très vite », a expliqué le vainqueur de l’épreuve, fidèle du jumping valentinois.

Le public du Jumping International de Valence retrouvera Emanuele Gaudiano dès mercredi prochain, à l’occasion de la suite de l’événement, qui se jouera cette fois-ci en 1, 3… et 4* ! De nouvelles têtes d’affiche rejoindront le Transalpin, à l’image du champion olympique par équipe Roger-Yves Bost, ou encore le vice-champion du monde 2014, le Normand Patrice Delaveau.


Samedi

Samedi « un vieux avec un vieux »…

L’épreuve majeure du CSI 2* du Jumping International de Valence, le Grand Prix SFAM GBG Assurances, vient d’être remportée par Michel Hécart, en selle sur son hongre de treize ans Solero MS. A l’issue d’une première manche à 55 partants, douze couples ont pris le départ du barrage : huit Français, trois Italiens et une Américaine. Six trouveront la clé de ce parcours technique, dont le couple Simon Delestre sur Chesall Zimequest, que l’on croyait intouchable jusqu’au dernier tour de piste, celui d’Hécart.

Michel : « J’adore ce concours : le lieu est très agréable et les infrastructures sont fantastiques. » L’histoire ne dit pas si le fait que Solero courre pieds nus lui a fait gagné la bataille du chrono face à Simon. Commentaire d’Alexandrine: « un vieux avec un vieux, c’est la gagne »
Au classement final, Michel Hécart devance Simon Delestre, deuxième, et Olivier Robert, associé à Atoll de Marginy.

Absente de la scène internationale depuis le CSI 5* de Bâle tout début janvier 2018, Toupie de la Roque est réapparue il y a quelques semaines dans des épreuves préparatoires 1,20m et 1,30m avec son naisseur et propriétaire : Michel Hécart. Cette semaine, la fameuse complice de Julien Epaillard refoule les pistes internationales à l’occasion du CSI 2* de Valence avec ce dernier. Ensemble, le couple s’était notamment adjugé l’étape Coupe du Monde de Londres, la deuxième place du CSI 4* de Rouen et une victoire dans une 1.50m lors du Jumping International de Versailles. Par ailleurs, la fille de Kannan ne déroge pas à la politique du Haras de la Roque et concourra désormais "pieds nus", sans fers. (JB O)

La revanche de Delestre
Un peu moins de deux heures après sa 2ème place dans la première ranking, Simon Delestre a pris sa revanche vite fait bien fait dans la seconde grosse de la journée en signant la première place avec Chadino, très à l'aise dans l'exercice. On retiendra les beaux parcours de Morgan Bordat/Star de la Bévière, Mégane Moissonnier/Uhlan Okkmut.

Les 6 barres
Alors que le record 2018 des six barres du CSI  3* affichait une hauteur de 1,85 m, les cavaliers ont dû affronter, dans le dernier barrage, un dernier obstacle à 1,96 m. Treize cavaliers ont pris le départ du premier tour ; seulement trois parviendront à se qualifier pour le dernier barrage. Ca ne passera malheureusement pas pour le Français Guillaume Roland Billecart. En revanche, le public aura eu droit à une victoire ex-aequo de l’Italien Emanuele Gaudiano sur Calgary 87, 7 ans seulement et du jeune Nicolas Bost, associé à Tesway de la Batia. 

" Le public était vraiment super ce soir ! Je suis très heureux pour mon cheval qui a seulement sept ans et qui faisait ce soir sa première épreuve de six barres" , a expliqué le Transalpin Gaudiano.

" Tesway est habitué à ce type d'épreuves puisqu'il était déjà classé ici l'an dernier dans cette même épreuve. Je devais au départ faire une épreuve plus tôt dans la journée mais j'ai préféré le garder frais pour les six barres. Je crois que c'était le bon plan (sourire). Le public est formidable. On sent que ce sont tous des passionnés de chevaux et c'est très agréable. C'est un rendez-vous que l'on ne peut pas louper. On m'a dit que maintenant que j'avais gagné, je pouvais appeler mon père mais je crois qu'il est déjà au lit ! (rires)", a quant à lui déclaré Bosty Junior, évidemment aux anges. 

Résultats du Grand Prix Hubside 3*

1.Emanuele Gaudiano (ITA) & Chalou - 0 / 0 / 38’35
2.Michael Duffy (IRL) & Egalini - 0 / 0 / 39’64
3.Emeric George (FRA) & Chopin des Hayettes - 0 / 0 / 39’89 

Résultats complets de la compétition : https://online.equipe.com/fr/competitions/32879



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°318 du 13 Septembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre