- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

4 Etoiles de Pau : Astier Nicolas/Gwendolen Fer en tête


29/10/2017
    
Astier Nicolas et Molakai, Gwendolen Fer sur Romantic Love et la Britannique Sarah Bullimore avec le Selle Français Rêve du Rouet, Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget, quoi rêver de mieux comme classement provisoire après le cross du CCI 4* de Pau de ce samedi 28 octobre ? La Belge Karin Donckers et Jalapeno conservent la tête du provisoire du CIC 2*. Dénouement ce dimanche avec les épreuves de saut d’obstacles pour les deux labels du concours complet, le marathon d’attelage, et une démonstration de para-Cso avec Hamza Errachedy à la mi-journée : 10h15 : CSO du CIC 2*
et démonstration de para-CSO à la suite
- 11h30 : marathon du CAIO 4*
- 12h30 : présentation des chevaux à la vente
- 14h30 : CSO du CCI 4*

Dès 9h00, les cavaliers du CIC 2* ouvraient le bal de cette journée de samedi 28 octobre avec leur parcours de cross composé de 31 efforts répartis sur 3 190m. Déjà en tête après le dressage, la Belge Karin Donckers et Jalapeno asseoient leur suprématie et gardent la tête avec 37.2pts. Ils sont suivis par l’Australien Kevin McNab sur Willunga (40.5pts), qui remonte de la 4ème à la 2nde place, profitant du malheureux forfait de la tricolore Héloïse Le Guern qui décidait de ne pas prendre le départ, constatant la méforme de Saga du Manaou ENE*HN. La Française Aurélie Vinnac complète le podium provisoire grâce à un parcours sans faute et seulement 1.6pts de pénalité de temps. Avec Quanji de Petra et un score de 42.7pts, la championne de France Pro 2 a encore toutes ses chances de victoire avant la finale de saut d’obstacles.
L
e cross du CCI 4* débutait à 12h45 : 6 365m, 45 efforts aux couleurs de la ville de Pau et un temps imparti de 11min10 attendaient les 62 partants. Le chef de piste Pierre Michelet, qui a notamment dessiné le parcours des Jeux Olympiques de Rio, avait préparé un « tracé sinueux et technique dont il faudra déjouer les difficultés, qui arrivent dès le début et notamment le triple numéro 9 sur le gué. Il y a beaucoup de questions à se poser et de décisions à prendre » déclarait de nombreux cavaliers, dont les tous meilleurs, à l’issue de leurs reconnaissances.

Un cross qui aura en effet connu de nombreux rebondissements, mettant les favoris de la veille en difficulté : les clans néo-zélandais, britannique et australien sont décimés : premier au provisoire, l’Australien Shane Rose chute avec CP Qualified. Sortent également de la course les 3èmes ex aequo après le dressage, le n°3 mondial et tenant du titre 2016, le tricolore Maxime Livio/Opium des Verrières (comme Pascal Leroy/Minos de Petra), et le champion néo-zélandais Mark Todd/NZB Campino qui abandonnent tous les deux après un refus. En tout douze abandons, et onze éliminations, comme Izzy Taylor/Frog Rock, Andrew Nicholson, qui abandonne avec Qwanza et est éliminé avec Jet Set ; le cross fut éprouvant : des 62, ils ne sont que 39 à sortir indemnes.
La Britannique Rosalind Canter/Zenshera exécute de son côté un très beau cross, mais sa prudence lui coûtera quelques points de temps, la reléguant de la 2ème à la 6ème place du jour.

43ème à partir, le couple français Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget réalise le premier « Maxi » de l’épreuve en 11’09’’ et opère ainsi une belle remontée de la 27ème à la 4ème place.
Seul le double médaillé de Rio Astier Nicolas, 14è au provisoire, dans les derniers à s’élancer, associé à Molakai, réussit à voler quelques secondes à son coéquipier et franchit la ligne d’arrivée en 11’04’’ après un parcours conduit d’une main de maître. Ce seront les deux seuls « Maxis » du cross. 1er au provisoire, le cavalier confiait en conférence de presse : « C’est une belle performance pour le cheval, je suis vraiment content de lui. C’est la première fois qu’il réussit à rentrer dans le temps imparti mais ce n’est que le deuxième jour et tout reste à jouer demain sur le saut d’obstacles. Nous n’aurons pas droit à la faute et j’espère qu’il aura bien récupéré, c’est un vrai défi car ce ne sera pas l’épreuve la plus facile pour nous. »

Doublé tricolore, puisque derrière eux on retrouve Gwendolen Fer sur son fils de l’Arc de Triomphe, Romantic Love, 9è au provisoire, et rentrée en 11’18’’ (3,2 pts), visiblement émue en sortie de piste : « Je suis très heureuse ! J’avais deux objectifs : reprendre une qualification et faire un résultat. Et puis tout ce public qui encourage, c’est magique, j’avais le sourire sur tout mon parcours. Je vois les choses étape par étape, il reste le CSO, je dois me concentrer si je veux rester dans le coup. »

Rêve du Rouet, « Vrai guerrier »
3
ème avec Rêve du Rouet, ce fils de Baloubet du Rouet par Oscar de Revel, 8ème avec Lilly Corinne et 10ème avec le Kwpn Valentino V, ce cross n’aura certainement pas posé de problème à la Britannique Sarah Bullimore qui accomplit une prouesse en amenant ses 3 cartouches dans le top du classement provisoire. « Je suis très fière de mes chevaux, le parcours ne comportait pas de difficultés particulières mais il fallait rester attentif sur chacun des 32 obstacles. Je suis contente d’avoir ouvert l’épreuve avec Valentino V, c’est un cheval qui a beaucoup de métier, j’ai confiance en lui. Rêve du Rouet est une « machine » sur le cross, il a un très bon galop et c’est un vrai guerrier. Lilly Corinne a quant à elle de plus petites foulées et peut parfois se montrer plus sensible mais elle est très maniable et a fait un super travail. J’ai passé une journée magnifique ! »

Denis Mesples effectue une très belle remontée avec Orégon de la Vigne, puisque, 36è au dressage, le fils de Désir du Château sous la selle de son cavalier va ne prendre que 7,2 points de pénalité de temps, et remonte à la 11è place.

Pascale Boutet, 60è après le dressage avec Pol des Vents (Gavroche de Quincy), 21,2 points au temps sans autre faute, remonte à la 26è place.

4 Etoiles de Pau : Cracker Jack a été euthanasié
Les organisateurs des 4 Étoiles de Pau ont publié un communiqué en début de soirée : « Après avoir été accidenté sur le plat entre deux obstacles lors du cross des 4 Étoiles de Pau, le cheval Cracker Jack, monté par l’Américain Boyd Martin et propriété de Lucy Boynton Lie, a reçu des anti-douleurs et a été mis dans une contention pour faciliter son transport. Il a ensuite été transporté en clinique vétérinaire pour des examens médicaux et des radiographies qui ont montré de multiples fractures au paturon. Malgré tous les moyens mis en place, il n'a malheureusement pu être sauvé. C'est avec beaucoup de tristesse que toute l'équipe organisatrice des 4 Étoiles de Pau transmet ses chaleureuses pensées à Boyd Martin et Lucy Boynton Lie. »

Suivez les épreuves en LIVE : https://www.facebook.com/4EDPofficiel/
Résultats : http://www.worldsporttiming.com/contenu/documents/0001_012118.pdf

Haut niveau également du côté de l’attelage, puisqu’après les complétistes, ce fut au tour des meneurs internationaux de partir sur la maniabilité à 4 chevaux du CAIO4*. Duel franco-français au sommet puisque c’est Michel Bernard, 2ème après le dressage vendredi, qui prend la tête du provisoire devant Patrice Bagilet. Un dénouement attendu ce dimanche avec le marathon. L’Espagnol Francis Ballester Mallols, jouera lui aussi son va-tout dans le CAI2*, afin de garder la pole position devant Frédéric Bousquet sur ce même type d’épreuve.




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°289 du 24 Novembre 2017


je m’abonne !  je lis

  • Hower aux prix
  • Coktail d'Azur aux prix
  • Cicave du Talus aux prix
  • Catchar Mail aux prix
  • Cerise de la Violle aux prix avec Stéphanie Alexandre (propriétaire) et Sandra Périni, la naisseuse


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre