- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Vulsain et le retour aux sources


24/01/2019
    
Dans le commerce, le taux de marge pratiqué tourne autour de 2,2. Prix achat HT multiplié par 2,2 pour donner le prix de vente TTC. Plus pour le luxe et moins pour les produits de première nécessité alimentaire et autre.
Si on compare le prix de revient de 5 doses et le prix moyen auquel l’éleveur paye ses contrats de saillie, on remarque

Dans le commerce, le taux de marge pratiqué tourne autour de 2,2. Prix achat HT multiplié par 2,2 pour donner le prix de vente TTC. Plus pour le luxe et moins pour les produits de première nécessité alimentaire et autre.


Si on compare le prix de revient de 5 doses et le prix moyen auquel l’éleveur paye ses contrats de saillie, on remarque que le prix de vente des contrats a, par rapport au prix de revient des doses, un taux de marge allant de 5 à 40 ! Pourquoi ?


Notoriété de l’étalon ? Crédulité des éleveurs ? Frais de commercialisation ? Correspondance génétique et résultats sportifs ?... Bien des questions… Quelle est la réalité économique ?


Les frais  liés à la commercialisation sont multiples :


- Fabrication des doses


- Stockage des doses dans l’azote liquide


- Expédition des doses


- Retour des doses non utilisées


- Participation aux salons


- Publicité dans les revues spécialisées, 


- Brochures luxueuses et présentoirs publicitaires.


- Films publicitaires.


- Frais liés à la notoriété de l’étalon ! Ou à la naïveté des éleveurs !


- etc.


Pour éviter cette cascade de frais qui plombent les prix de saillies, le Haras de Vulsain a décidé de supprimer le maximum de ces frais pour permettre aux éleveurs d’économiser sur les prix de saillies. Une seule contrainte mais importante, amener les poulinières au haras de Vulsain.


Le frais récolté sur place est la meilleure solution. Mieux que le congelé et mieux que le frais transporté avec tous ses aléas. Certains vétérinaires disent que le congelé est meilleur que le frais transporté !


Un suivi minutieux de la jument avec insémination en semence fraiche, en pré ou post-ovulation, doit permettre de remplir les juments dans un minimum de jours avec un taux de réussite optimum.


Une jument inséminée en IAC au Haras de Vulsain pourra, en cas d’échec, disposer de plusieurs étalons en frais pour changer d’étalon si nécessaire.


Les 7 étalons en frais du haras de vulsain sont à 250 € HT. (100 € à la signature du contrat et le solde poulain vivant.)


En inséminant en frais sur une chaleur, avec un peu de chance une jument devrait être pleine pour environ 500 € tout compris. Si deux chaleurs environ 1 000 €.


Le Haras de Vulsain mise sur le fait que ces économies seront très largement supérieures aux frais de transport et surtout, le travail en frais optimise très sérieusement les chances de remplir ses juments.


Et comme à l’époque des Haras Nationaux, ceux qui habitent à proximité de Semur-en-Auxois pourront faire les allers et retours pour éviter les frais de pension sur place.


Quand on sait le prix moyen de vente d’un cheval de 3 ou 4 ans, il vaut mieux l’élever pour un coût minimum comme au bon vieux temps. 




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheva n°312 du 26 Avril 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre