- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Tryon : l’Amérique en Or


22/09/2018
    
La seconde manche de la Coupe des nations de saut d’obstacles débutait à 19h30 (FRA). Les États-Unis ont décroché le premier titre mondial en triomphant en finale du Championnat de saut d'obstacles Merrill Lynch de vendredi lors des Jeux équestres mondiaux FEI ™ Tryon 2018. L'US Trust Arena a connu son apogée lorsque McLain Ward a propulsé les Etats-Unis vers l’Or mondial, après un barrage épique contre la Suède, l’emportant au chrono. Troisièmes, les Allemands. Alexis Deroubaix invite la France en Individuel avec Timon d'Aure, le fils de Mylord Carthago. Compte-rendu minute par minute des héros et des désillusions d’un jour pas comme les autres...

Le premier, le Portugais Luis Sabino Gonçalves, entre en piste avec le SF Unesco du Rouet, un fils d’Alegreto. C’est le premier des 23 meilleurs individuels, dont les équipes ne font pas partie des 10 qualifiées. Tout le monde scrute, c’est le premier parcours. On prend les mesures des deux combinaisons de triple, l’une au début le long des gradins, le second au milieu de la piste, qui, à nouveau, est parcourue de part en part, saupoudrée d’oxers monumentaux et d’un vertical Longines destructeur...
Les scores sont moins lourds que la veille, mais il reste les 63 meilleurs, la moitié des 124.
Le premier sans-faute est le Belge Jos Verlooy et le Bwp Igor, un fils d’Emerald, qu’il dut solliciter de la voix sur les triples. Sans-faute imité juste après par le couple du Slovène Bronislav Chudyba et Zapria (Colman). La toute jeune Japonaise Karen Polle et le Kwpn With Wings, qui ont fait sensation ici, captivent. Et c’est un sans-faute, un point de temps ! Le public l’ovationne.
Deux des trois Belges encore en course se suivent mais seul le jeune Nicola Philippaerts tire son épingle du jeu : il réalise un sans-faute admirable avec l’étalon Chilli Willi (Casall). Mais avec ses points des autres jours, il est au-dessus des dix points au total.
C’est la suivante, l’Israëlienne Danielle Goldstein, qui va réaliser un sans-faute avec Lizziemary, une fille de Cabri d’Elle, qui la laisse sous la barre des 10 ; c’est la première, elle totalise 7,80.
Quabri de l’Isle entre en piste avec Pedro Veniss, seulement 4,17 au provisoire. Les choses sérieuses débutent. Quabri est frais, mais faute sur le vertical Longines qui suit le triple... Quel dommage...
C’est alors que l’Autrichien Max Kuhner sort le public de sa torpeur : sans-faute dans les temps avec le Holsteiner Chardonnay (Clarimo) il conserve son score qui le met aux avant-postes de l’individuel : 2,97 ! Dernier des individuels, le meilleur de la première manche de la veille, l’Italien Lorenzo de Luca et la grise Irenice Horta, une fille de Vigo d’Arsouilles par Diamant de Semilly. Mais ce sera une faute, le couple totalise 5,19 points au total, alors qu’il était à 1,19... Une pause. Les cavaliers des dix équipes arrivent. Le décor est planté...

Les équipes
Suivent les quarante cavaliers des équipes. Le Canada puis l'Angleterre, l'Australie, la France, l'Irlande, les Pays-Bas, la Suède, l'Allemagne, les Etats-Unis, et enfin la Suisse ; 4 fois pour les 4 cavaliers des 10 Nations. Les trois cavaliers qui précèdent Kevin font beaucoup de fautes... 20,12, 5... Malgré un début de parcours qui semblait facile à Rêveur, trois fautes vont plomber l’ambiance du clan français... 12 points. Dur...
Premier sans-faute, c’est le Hollandais Frank Schuttert et le Westphalien Chianti’s Champion. Ainsi que pour le Suédois Henrik Von Eckermann et sa fabuleuse Mary Lou (Montendro), malgré deux touchettes.
Et la jeune Allemande Simone Blum, déjà sans-faute jeudi avec la belle Alice (Askari), à l’amplitude de saut fabuleuse. Pour les deux nations en tête, 4 points à l’Américain Devin Ryan avec un fabuleux Kwpn de 9 ans seulement, Eddie Blue (Zirocco Blue), et surtout 13 points pour Werner Muff/Daimler le Suisse... Le clan suisse tremble...Les Etats-Unis sont 1ers après le 1er cavalier, la Suisse rétrograde à la 5è place , la France est 8è...


Deuxième cavalier.
Seule la Britannique Holly Smith avec l’étalon de 9 ans Hearts Destiny a un point de temps, les autres couples fautent tous. Nicolas Delmotte, avec un Ilex pourtant bondissant, fautera deux fois, deux fois dans les triples... Les espoirs de médaille semblent illusoires déjà...
Les suivants fautent aussi : Shane Breen/Ipswich Vd Wolfsakker pour l’Irlande, le Hollandais Mark Houtzager/Calimero.
C’est la Suédoise Malin Baryard-Johnsson et la souple Indiana (Kashmir Van Schuttershof) qui réussissent le sans-faute les premières. La jeune Allemande sans-faute la veille, Laura Klaphake avec Catch Me if You Can (Catoki), fait 4 points...
Le combat Suisse-Amérique est lancé. Adrienne Sternlicht, jeune Américaine de 25 ans, doit assurer avec une jument de 10 ans Cristalline (Cristallo) mais elle faute...4 points. C’est au tour d’une autre jeune femme, la Suisse, Janika Sprunger, 31 ans, sans-faute la veille avec Bacardi, le fils de Corland, lorsque l’étalon se dérobe dès le 2è obstacle, et persiste, elle est éliminée ! Coup de Théâtre qui est sans doute décisif et met fin à la suprématie suisse, elle recule à la 5è place (13 pour Werner Muff, l’élimination obligeant ce score à compter..., de 11,64 points la Suisse passe à 24,64...)
Les Etats-Unis gardent la tête après deux cavaliers, en 16,59, suivis de l’Allemagne (18), la Suède (20,59), la Hollande (24,35), l’Irlande (31,12), les Britanniques (32,04), l’Australie (33,32), la France se retrouvant avant-dernière avec 35,76 points... La meilleure équipe sur cette manche est la Suède, avec deux superbes sans-faute.

Troisième
Après la pause, les troisièmes cavaliers de chaque équipe sont prêts. Alexandra Francart et le fils de Winningmood, Volnay du Boisdeville effectuent un début de parcours fluide, on y croit ! Fatigue ? C’est en fin de parcours que le couple faute, et par deux fois...C’est fini pour la France. Le seul espoir ? Le jeune Alexis Deroubaix, le « ch’ti gamin » et le beau et puissant gris Timon d’Aure, le fils de Mylord Carthago. Les autres cavaliers sont presque tous sans-faute, ce qui laisse les nations dans l’expectative. Seul le Néerlandais Jür Vrieling connaît une vraie déconfiture : avec Glasgow, le fils de Nabab de Reve, rompu à ce type d’exercice, ce sera 3 fautes et du temps... dur dur

Dernier cavalier
La pression est énorme sur le dernier de chaque équipe. Il fait chaud. Les chevaux attendent depuis longtemps. Il faut avoir les nerfs solides et la tête froide. Ils ne seront que trois à tenir : le premier est australien et peu connu : grâce à lui l’Australie remontera à la 6è place. C’est Rowan Willis, qui avec sa fille de Chacco Blue (quelle flopée de supers juments sur ces championnats !), Blue Movie, réalise un parcours exceptionnel de calme, parfait. Juste parfait. Le deuxième sans-faute, des dix, c’est le jeune Alexis Deroubaix, ce grand garçon du Nord de la France, dégingandé, drôle et modeste. On découvre son flegme, et ses talents de cavaliers avec le magnifique gris Timon d’Aure, le puissant fils de Mylord Cartgago. Un point de temps. Alexis nous console : on sera à la finale individuelle dimanche. Le troisième sans-faute est l’Allemand Marcus Ehning, invincible avec son SF fils de Hiram Chambertin, Prêt A Tout. Il propulse la Suisse hors du podium, et lui offre le Bronze à l’Allemagne, car même Steve Guerdat fera quatre point sur ce dernier parcours... Trois cavaliers d’aciers qui ont tenu le choc. Les héros du jour. Les Etats-Unis sont à 20,59, comme la Suède, aux trois superbes sans-faute, remontée de la 4è place. Il y aura barrage.

Barrage

Le public américain se fige quand David Ryan, 36 ans, et le Gris Eddie Blue s’élancent, même si le parcours est allégé. Il y aura des fautes de part et d’autres, jusqu’à ce que Ward et Clinta bouclent leur tour dans le temps réglementaire, ayant besoin d'un parcours sans-faute pour battre la Suède. Face à Henrik von Eckermann/ Mary Lou, Malin Baryard-Johnsson/Indiana et Fredrick Jonsson/Cold Play triples sans-faute. Cela se jouera à deux secondes... Les États-Unis ont triomphé de deux secondes avec McLain Ward, lorsqu’avec Clinta il passe le dernier de ce barrage, après se trois collègues, Devin Ryan/Eddie Blue, Laura Kraut/Zeremonie et Adrienne Sternlicht/Cristalline.
Le quatuor allemand Simone Blum/Alice (qui mène également la compétition individuelle avant la finale de dimanche), Laura Klaphake/Catch Me If You Can, Maurice Tebbel/Don Diarado et Marcus Ehning/Prêt A Tout remporte la médaille de bronze."Cela fait trois ou quatre jours très longs et je tire mon chapeau à la Suède", a déclaré McLain Ward. " Je connaissais la situation. Je savais que je ne pouvais pas me permettre une faute de temps. J'ai eu une deuxième chance au barrage. Je voulais y aller et juste faire le meilleur tour possible. Tous ont réussi avec brio et je suis si fier d'être américain aujourd'hui."
Kraut, de son côté, a ajouté: "C'est tellement plus fort que tout ce que j'ai accompli dans ma carrière. L'esprit d'équipe a été incroyable et je ne peux pas y croire."

Individuel
Alors que la compétition par équipe s’est terminée, les 25 premiers coureurs ont décroché leur place dans la finale de dimanche. Blum est en tête de liste à 0, comme l’Autrichien Max Kuhner avec son Holsteiner Chardonnay (Clarimo). Dans les dix premiers, le jeune Nordiste Alexis Deroubaix est neuvième, à 5 points, à un point de Cian O'Connor, De Luca et l'ancien champion olympique Steve Guerdat. Ehning, comme Mc Lain Ward et Clinta, et la jeune Allemande Laura Klaphake avec Catch Me If You Can (Catoki). A 8 points, Ehning, Laura Kraut, le numéro un mondial actuel, Harrie Smolders, les Belges Verlooy et Philippaerts, Veniss, Von Eckermann, sont également en lice.
 
Blum réagit : "Je suis si heureuse. C'était mon troisième sans-faute ici et Alice était incroyable. Elle se bat pour moi et je suis si heureuse. Alice est en très bonne forme. Elle est calme et concentrée et je me sens très bien avec elle. Elle aime la chaleur. Mais je dois rester concentré maintenant."

C. Robert

Retrouvez les start-lists et résultats

http://www.longinestiming.com/#!/equestrian/2018/1587/html/en/longinestiming/index.html

 

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°306 du 14 Décembre


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre