- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Surprise marocaine à Tetouan


08/10/2018
    
Le Morocco Royal Tour proposait dimanche 7 octobre 2018 son premier Grand Prix 4*, et c’est un Marocain, Ghali Boukaa, presque débutant dans ce niveau d’épreuve, qui le gagne avec un Sf de 10 ans, Ugolino du Clos, un fils de l’Arc.

Que de joie dimanche après-midi sur la magnifique piste équestre de la Garde Royale de Tétouan quand Remix, le cheval du pauvre Suisse Beat Grandjean a fait tomber une barre dans le barrage du Grand Prix : cela signifiait que le Marocain Ghali Boukaa remportait la prestigieuse épreuve. Sans attendre la fin du parcours du cavalier suisse, ses amis cavaliers et ses supporters se sont rués sur un Ghali en larmes pour le porter en triomphe. Et ensuite, quelle émotion quand le stade s’est mis à entonner l’hymne marocain pour saluer cette victoire : « Ce public m’a vraiment porté aujourd’hui, reconnaissait le héros du jour. C’est plus qu’extraordinaire : gagner chez moi, au Maroc, pour mon premier CSI 4*… enfin, j’avais déjà participé au ‘quatre étoiles’ de Bourg-en-Bresse où j’ai pu me qualifier pour le Championnat du monde, mais là, c’est différent. C’était vraiment un parcours très très dur ».
Et de fait, le chef de piste italien Uliano Vezzani avait proposé des difficultés plus proches d’un ‘5 étoiles’ avec des obstacles culminants à 1m60, entraînant pas moins de 7 abandons, dont le vainqueur de la veille, le Belge Jérôme Guéry et Celvin, ou Alexandra Paillot avec Tonio la Goutelle.
Parmi les onze finalistes, seuls huit cavaliers, sur quarante-quatre au départ, avaient pu réaliser un sans-faute. Seuls trois d’entre eux ont pu doubler la mise. Le Champion du Maroc était de ceux-là, bien sûr, mais pour gagner, il a dû, avec son formidable Ugolino du Clos, se montrer plus rapide que les deux Anglaises Alison Barton/Roma IV et Jessica Mendoza et le SF qui lui appartient Sam de Bacon (Kashmir Van Schuttershof).

Nicolas Deseuzes effectue un très beau barrage avec Quilane de Lezeaux (Grenat de Grez), le plus rapide des 11, ex-aequo avec l’Allemand Marco Kutscher/Charco (Westf, Chin Quin), mais ira à la faute. Il est au pied du podium. Emeric George est 9è, 8 points avec le sBs Chopin des Hayettes, et Philippe Rozier 10è avec Cristallo A LM (Casall).
Rendez-vous maintenant à Rabat à partir de jeudi prochain pour le CSIO du Maroc où l'on retrouvera ces champions.

La loi du plus jeune

C’est bien un tout jeune cavalier marocain qui s’adjuge le Grand Prix du CSI1* malgré la présence au barrage du Champion de Belgique. C’est le jeune Adam Redouane, qui du haut de ses 16 ans, a dominé ses aînés et notamment Ali Al Arach. En selle sur le cheval français Tahiti du Blondel, dans le calme, Adam Redouane remporte la principale épreuve « une étoile » avec plus de deux secondes et demi d’avance sur Al Arach qui montait pour la circonstance la jument fédérale Ceika Malouine. Et c’est le vainqueur du Grand Prix 3* l’an dernier à Tétouan, le Belge Dominique Hendrickx qui complète le podium avec un autre cheval français Bacarat du Boilary. 

Samedi, c’est Guéry !

Dans le CSI 1*, les cavaliers marocains ont réaffirmé leur suprématie affichée vendredi, dans le CSI 4*, la domination européenne a été contestée samedi à Tétouan où Abdelkebir Ouaddar renouait avec la victoire à ce niveau. La principale épreuve de la journée fut un duel Belgique – France.

La suprématie marocaine dans le « une étoile » ne fait aucun doute : neuf des dix cavaliers de la première épreuve étaient marocains et ils signent un 8/10 dans la deuxième épreuve. Dans ces conditions, le Grand Prix de demain matin pourra-t-il leur échapper ? Peut-être reviendra-t-il à Amine Lyazidi, vainqueur du Prix de la Place d'Armes en en début d’après-midi ou à Omar Lataoui qui avait remporté le Prix de la Fédération Royale Marocaine de Polo, plus tôt dans la mâtinée.
 
Ensuite, en fin d’après-midi, le plus emblématique des cavaliers marocains, Abdelkebir Ouaddar, complétait ce carton plein rouge et vert en décrochant une nette victoire dans le Prix de la Garde Royale, une épreuve au chrono à 1m40, avec Istanbul vh Oievarshof, battant de plus d’une seconde le pourtant très rapide Italien Emanuele Gaudiano en selle sur la no moins rapide Carlotta 232.

Mais l’épreuve la plus attendue de la journée allait donner lieu à une explication entre la cavalerie française et… un cavalier belge ! Pour cette manche gagnante, réservée au top 10 du premier tour, on retrouvait quatre cavaliers (dont une cavalière) français et un seul Belge. Et quand Jérôme Guery est entré en piste, dernier à s’élancer, trois Français (Emeric George, Philippe Rozier et Simon Delestre) étaient en tête dans la même seconde. Le Belge Guery allait tous les mettre d’accord, battant à lui seul le trio tricolore. « Je suis content d’être là, mon cheval a très bien sauté. J’avais cet avantage de partir en dernier en ayant vu ce qu’avaient fait les autres : je savais que je devais prendre un peu de risques pour aller chercher Emeric (George, le Français alors leader). Mon cheval, Celvin, a bien répondu. Mon objectif est de faire les deux grosses épreuves ici avec lui, on a vu qu’il est en forme et j’espère qu’il sera dans la même forme demain. C’est un cheval que j’ai depuis six mois, que j’ai vu bien évoluer de concours en concours ».

A propos du Morocco Royal Tour
 
Trois sites, trois étapes de trois jours et désormais quatre étoiles pour la neuvième édition du circuit Morocco Royal Tour qui se déroule entre le 4 et le 21 octobre 2018, et qui fut créé en 2010.

  • Le circuit démarre à Tétouan, du 4 au 7 octobre, dans les installations de la Garde Royale. Un site magnifique avec des installations « en dur » : tribunes et écuries décorées dans la plus pure tradition marocaine
  • L’étape de Rabat, du 11 au 14 octobre, se tient dans les installations de la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres, avec des épreuves en nocturne dont le Grand Prix 4*. L’épreuve phare sera la Coupe des Nations, programmée cette année le dimanche après-midi
  • La dernière étape d’El Jadida, du 18 au 21 octobre, se court en indoor et propose un programme sportif analogue à celui de Tétouan. Il permet également de découvrir le Salon du Cheval marocain le plus important du continent.

Résultats : http://www.mrt.ma/9eme-edition-2018/tetouan.php#



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°303 du 5 Octobre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre