- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Pompadour : un très beau lot de foals


25/10/2018
    
Ilumna du Mantet a illuminé le jury et ceux qui suivaient cette présentation de foals dans la légère brume matinale de la carrière principale. Cette très chic fille grise de For Ever IV (Iago C) et de Tandora du Mantet, une belle jument gris-truité x Osier du Maury de l’élevage de Virginie Chaperot-Regazzacci a évidemment ébloui

Ilumna du Mantet a illuminé le jury et ceux qui suivaient cette présentation de foals dans la légère brume matinale de la carrière principale. Cette très chic fille grise de For Ever IV (Iago C) et de Tandora du Mantet, une belle jument gris-truité x Osier du Maury de l’élevage de Virginie Chaperot-Regazzacci a évidemment ébloui l’équipe internationale de juges et donné le ton à cette cuvée de foals AA 2018. Du chic, de la présence, de la distinction et de très belles allures ont garanti à cette pouliche les meilleures notes de sa section. Ce n’est pas une nouveauté pour son éleveuse dont les poulains sont chaque année dans le haut des palmarès mais c’est une des premières fois qu’elle remporte le titre de championne. Dix-huit femelles et neuf mâles étaient en compétition. Les origines paternelles sont assez diverses. For Ever IV (SF), Royaldick (OLD), Don Giovani du Bearn (AA) - associé à une sœur utérine de Prestige Kalone - Canturo, ont donné les têtes de série. Remarquée par son modèle, Idole de Serrat, une jolie pouliche de la première génération de Cestuy la de L’Esques. La jumenterie, qui n’est plus notée, a aussi séduit le jury.


Isabelle Bay, éleveuse dans l’Indre et membre du jury des foals donne son impression sur cette sélection de poulains.


« Honnêtement on a vu un très beau lot de poulains bien préparés, en bon état et supérieur à tout ce qu’on a vu depuis longtemps particulièrement dans les femelles. C’est un lot vraiment homogène. Ce sont des chevaux très propres dans leurs aplombs, des chevaux propres dans leur dessous, avec du modèle et respectant la classe de l’Anglo donc le chic, des chevaux harmonieux qui se déplacent très bien, dont certains même très nettement supérieurs. L’ensemble du jury a été très heureux de juger de vrais jolis poulains. »


• Qu’est-ce qui fait la différence entre un Anglo et le reste du monde équin ?


« Je pense que c’est sa présence, sa personnalité, son esthétique. On regarde un Anglo comme on regarde une œuvre d’art. C’est le détail qui fait la différence. Un Anglo commun perd un peu de sa spécificité. Il reste bien sûr dans les critères mais ce n’est plus l’Anglo avec un A majuscule. On a besoin de ses qualités de tissus, de sa personnalité, de sa présence. Après dans l’utilisation, les choses sont différentes. On reproche souvent aux Anglos de manquer de force ou de puissance, mais il a tellement d’autres qualités par son intelligence, par sa réactivité, par ses tissus, par son équilibre, par son grand cœur qu’il compense très souvent son manque de force ». 


• Vous êtes une partisante de la race pure, vous n’aimez pas trop les croisements ?


« Non, il ne faut pas dire ça. C’est peut-être une mauvaise compréhension, en tout cas peut-être que je ne m’exprime pas très bien. Je pense que le croisement avec une autre race apporte forcément quelque chose qui manque. En contre-partie pour avoir ces fameux beaux chevaux, parce que vraiment les croisements Anglos apportent très nettement des qualités qu’on n’a pas forcément dans les autres races, et pour avoir ça il faut quand même conserver la race pure. C’est indispensable parce qu’aujourd’hui on a très peu de pur-sang de croisement. La race Anglo-Arabe c’est une race pur-sang qui est sélectionnée depuis de nombreuses années sur le sport bien entendu mais aussi sur les courses ce qui nous permet d’avoir des chevaux solides, avec d’excellents tissus. Les tares qu’on commence à trouver un peu dans toutes les races sont ici éliminées d’avance puisqu’on a la chance d’avoir une race saine au niveau de la santé. Les problèmes de myosite, d’ostéochondrose dans la race Anglo-Arabe sont extrêmement rares, voire inexistants ».


Autre convaincu de la race, Andréas Gygax, ancien cavalier suisse, ancien vétérinaire et toujours éleveur, propriétaire entre autres de Cestuy la de l’Esques (King Size), un des cracks chevaux que monte Thomas Carlile. « Je suis né avec l’Anglo, dit-il. Dans toute ma carrière de cavalier je n’ai rien monté d’autre que Anglo ou Pur-Sang. Ce qui me plait c’est l’influx, la volonté, la personnalité de ces chevaux, leur volonté de travailler. C’est Thomas qui m’avait parlé de Cestuy la. Je suis allé le voir et je l’ai acheté tout de suite. Il n’est venu en Suisse que deux fois, une fois pour l’approbation pour le stud-book suisse et une fois pour gagner le 1* à Lausanne il y a 1 mois. Autrement il est chez Tom et il reste là pour le moment. C’est un cheval qui est beau, il a des bons mouvements, il a la force pour sauter, il a la volonté de travailler, et c’est un cheval exemplaire ».


Au jury des foals, officiaient Isabelle Bay, Pierre de la Serve, Andréas Gygax (Suisse), Francisco Calisto (Portugal) et Xavier de la Raitrie. La présidence des jurys était assurée par Alain James, le patron de la race. Une race qui semble sortie du creux de la vague grâce à de bonnes campagnes de promotion assurées en particulier par le magazine Anglo’mania réalisé par Pascale Caillouet et une efficace politique d’encouragements à produire en race pure. L’Anglo séduit, du commerce s’est fait à Pompadour, avec les étrangers notamment. 


Les classements


FOALS FEMELLES SECTION I et II.


1. Ilumna du Mantet AA (For Ever IV) à Virginie Chaperot - 8,20; 2. Adelaide Pompadour (Cook du Midour) à Haras de Pompadour Ifce - 7,90; 3. Inta d’Elpegere (Quantix) à Anne Vanet - 7,85; 4. Idole de Serrat (Cestuy la de l’Esques) à Yves Oliver - 7,60.


FOALS FEMELLES SECTION III.


1. Ireina du Ferron AA (Royaldik) à Annick Bonnet-Louis - 8,25; 2. Ippique de Surget (Eole de Pompadour AA) à Johann Garillon - 8,15; 3. Vanuatu Pompadour (Olala de Buissy) à Haras de Pompadour Ifce - 8,05; 4. Ithaca d’Elpegere (Indy Star) à Anne Vanet - 7,95. 


FOALS MALES et HONGRES SECTION I et II.


1. Ionysos du Lys (Don Giovanni de Bearn) à Thierry Ripoche - 7,75; 2. Ivaincoeur AA (Ivain) à Stéphanie Moutet - 7,60; 3. I’ll Win Domerguie (Potter du Manaou) à Kirsten Blachetta - 7,20; 4. Indeed de l’Essart AA (Orient du Py) à Miranda de Toulouse - 7.


FOALS MALES ET HONGRES SECTION III.


1. Indigo de la Parra (Canturo) à Dominique Crozes - 8,40; 2. Illinoi Chanebiere (Eole de Pompadour AA) à Emilie Mille - 8,05; 3. Igor Maisonnais (Upsilon) à Michel-Emeric Bodard - 7,20; 4. Inca d’Elpegere (Tauern d’Elpegere) à Anne Vanet - 7,05.


CYCLE LIBRE 3E ANNÉE


1. Camino Marvini (Jaguar Mail x Helios de la Cour II)/Laura Thevenin (29,2); 2. Centaure de Nesque (Baie de Villeclare x Rosire)/Anne Maurus Houssais (34,1); 3. Ciao Bella du Vanda (Top Gun Semilly x Le Tot de Semilly)/Lucie Campagne (36,5); 4. Cadero d’la Rousserie (Cardero*Champselyseesbois x Rosire)/Cedric Palmer (36,7); 5. Cache Cache de Vacant (Veloce de Favi x Don Pierre)/Berenice Tilliette (36,9); 6. Cerise des Martels (Kildare du Carel x Finko)/Constance Leger (38,3); 7. Come Back Song d’Adis (Yarlands Summer Song x Donald Duck)/Clelia Matus (39,6); 8. Catchina du Parc (Nouma d’Auzay*La x Vicomte Manciais)/Julie Texier (39,6); 9. Caprice de Vigneul (Tresor de Virton x Axion du Gue)/Romain Pollissard (39,6).


CYCLE LIBRE 2E ANNÉE.


1. Rock’n Roll Jcp (Rock Forever x Sir Donnerhall)/Lisa Sieries (25); 2. Destination Marine (Opium de Talma x Santander H)/Marie Pierre Jeanjean (27,3); 3. de Lorean d’Austral (Rinaldo Rouge*Ene-Hn x Bayard d’Elle*Ecolit)/Pauline Buquet (27,5); 4. Daylight d’Argonne (Grafenstolz x Emir Platiere)/Sophie Rigo (27,6); 5. Donatello d’Anade (Quite Easy x Bayard d’Elle*Ecolit)/Anais Thibot (28); 6. Lady Lord W et W Z (Lord Chin x Langata Son)/Magali Villevieille (28,1); 7. Candide de Nesque (Chef Rouge*Hn x Alligator Fontaine)/Justine Lacroix (29,8); 8. Don’t Explain (Un Prince de Sisse*Ene-Hn x Richard)/Timothee Huret (30); 9. Damokless Royaldenfer (Versache Bois Dore x Haouz)/Ophelie Dubreuil (30,1); 10. Daoune d’Uhart AA (Orient du Py x Daguet du Rochau)/Nina Lacaze (31,1).


CYCLE LIBRE 1RE ANNÉE.


1. Dexter (Diamant x Montender)/Marion Locard (23,60); 2. Estoy du Mas Garnier (Canturo*Bois Margot x Quidam de Revel)/Chloe Deschamps (24,20); 3. Eclair de la Nee (Cheyenne de la Nee x Drosselklang II)/Lena Arnold (24,80); 4. Electra des Celtilles (En Avant du Rouet x Tin Soldier)/Victor Jeannin (25); 5. Enjoy de Mons (Flipper d’Elle*Hn x Cajou de Brondel)/Pauline Zamore (25,70); 6. Endiam Embets Tilia (Diamant de Semilly x Elvey Jarnac)/Paprika Stenger (26,40); 7. Enigmatik Fidjis AA (Jalienny x Fusain du Defey*Hn)/Emmanuel Le Bourdonnec (27,60); 8. Elios du Mille (Mighty Magic x Urbain du Monnai)/Emmanuelle Plee (28,10); 9. Eole de Patouquet AA (Damiro B x Kim du Maury)/Aurelien Latour (29,80).



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°304 du 26 Octobre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre