- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Pluie d’Etoiles de fin d’année


13/12/2017
    


CSIW5* Madrid : Bosty et Sydney : le sacre !
Le clan français aura connu le plus long barrage de sa carrière au CSIW5* de Madrid : dix-huit élus, dont trois Français (Bosty/Sydney Une Prince, Aldrick Cheronnet/Tanael des Bonnes et Simon Delestre avec Teavanta II C Z), onze doubles sans-faute, c’est la vitesse et la souplesse plus que

CSIW5* Madrid : Bosty et Sydney : le sacre !


Le clan français aura connu le plus long barrage de sa carrière au CSIW5* de Madrid : dix-huit élus, dont trois Français (Bosty/Sydney Une Prince, Aldrick Cheronnet/Tanael des Bonnes et Simon Delestre avec Teavanta II C Z), onze doubles sans-faute, c’est la vitesse et la souplesse plus que la puissance qui va faire gagner Bosty avec cette jument fille de Baloubet du Rouet par Alfa d’Elle, Sydney Une Prince, imprimant cette énergie qui leur est propre, et pulvérisant le chrono ! Bosty attendra le passage de dix concurrents avant de savoir qu’il a été le plus rapide... Il fallut en effet attendre le passage du dernier, le diable d’Irlandais Denis Lynch et son puissant Hanovrien All Star, le fils d’Argentinus aux plus de cent victoires. Bosty tremble, tout le public français avec lui. Rapidement ceux qui scrutent le chrono se rassurent : il est plus lent, beaucoup plus lent. Et, ultime déception pour le clan irlandais, le couple fera tomber la dernière barre. Bosty exulte, Aldrick Cheronnet laisse éclater sa joie, Philippe Guerdat lève les bras : ses Frenchies ont bien joué !


Ils sont dans la même seconde, le 2e le Belge Niels Bruynseels/Cas de Liberte et l’Irlandais Mark McAuley/Miebello 3e. Le deuxième Français, Aldrick Cheronnet, confirme qu’il forme un excellent couple avec Tanael des Bonnes en prenant la 6e place. Simon Delestre et Teavanta II C Z, 12 points au barrage, doivent encore apprendre à se connaître, ils sont 18e.


Classement 


Bosty totalise trente points au classement provisoire de la Coupe du monde Longines FEI, sixième du classement toujours dominé par le champion olympique suisse Steve Guerdat (43 pts). Suit le Suédois Henrik Von Eckermann, 40 pts, puis Kevin Staut, 3e avec 38 points. L’Irlandais Mark Mcauley, est 4e, 37 points, l’Allemand Daniel Deusser 5e (32 pts), Simon Delestre 6e (31pts), ex-aequo avec Alebreto Zorzi, Roger-Yves Bost 8e (30 pts). Le Belge Pieter Devos 9e (29 pts) et le Britannique 10e (29 pts). Aldrick Cheronnet prend onze points Coupe du monde comme à Helsinki : il monte à la 14e place. De quoi pavoiser !


Samedi


Viking du Bary, le hongre SF de 8 ans, fils d’Hurlevent de Breka, sous la selle de Luca Maria Moneta, sont 3e de l’épreuve Jump & Drive (1,35 m) et gagnent les six barres, seuls à réaliser le dernier saut alors que douze concurrents étaient en lice. 


CHI Genève : Staut/Reveur et Farrington/Gazelle 


Depuis 2010 on n’avait pas vu de victoire française dans le CHI5* de Genève, depuis le couple Kevin Staut/Silvana de Hus. On y croyait après la belle victoire de Kevin et Reveur de Hurtebise HDC le samedi soir sur le Top Ten Rolex, et celles de Bosty/Tesway de la Batia et Benoît Cernin/Unamour du Suyer le jeudi. Mais le cavalier N°1 mondial actuel, l’Américain Kent Farrington, allait s’imposer avec Gazelle, alors que l’extrême difficulté du premier parcours avait longtemps fait croire qu’il n’y aurait pas de barrage. 


Le CHI de Genève fait partie du Rolex Grand Slam of Show Jumping aux côtés du CHIO d’Aix-la-Chapelle (ALL), des Spruce Meadows « Masters » de Calgary (CAN) et des Dutch Masters de ‘s-Hertogenbosch (NED). Un enjeu particulier pour certains des cavaliers présents : le Britannique Scott Brash, seul cavalier à avoir réussi ce Grand Chelem, du Brésilien Pedro Veniss, vainqueur à Genève l’an dernier, et de Steve Guerdat, triple vainqueur de cette épreuve.


Au Grand Prix, c’est un miracle s’ils sont cinq au barrage, vu la difficulté du parcours. Avant-dernier à s’élancer, Kent Farrington va boucler son tour de manière très enlevée, rapide dès le départ, avec sa jument belge Gazelle, fille de Kashmir van Schuttershof, aérienne et souple. Superbe parcours du couple qui n’a pas volé son titre de N°1 Mondial. Deuxième, le Suédois Henrik Von Eckermann et Mary Lou 194 (Montendro), suivis de Grégory Wathelet et la puissante grise Coree (Cornet Obolensky), qui talonne le Suédois en 45’’69. Trois juments de 11 ans, dont deux allemandes, montent sur le podium genevois. Le Néerlandais Harrie Smolders se retrouve au bas des marches pour deux malheureux dixièmes de seconde avec son cheval de tête Don VHP Z. Quant à l’Irlandais Cian O’Connor, il sera le seul à se faire piéger par un vertical, et prendra la cinquième place du Grand Prix.


Avec 4 points, Simon Delestre est 13e avec Hermès Ryan, juste devant Staut sur Vendome d’Anchat HDC, Roger-Yves Bost 20e avec Sangria du Coty. Benoit Cernin, qui a engrangé de belles expériences, est 29e sur Uitlander du Ter, malgré un beau parcours, tout comme le jeune Nordiste Alexis Deroubaix, 31e avec Timon d’Aure.


Top Ten : Reveur, Kevin


10 cavaliers issus de neuf pays dont Steve Guerdat : le Palexpo bruissait de la nervosité du public lors de la finale du Top Ten. Mais Steve et Hannah (ex Happy d’Houtem x Dulf vd Bisscop) échoueront cette fois. Quatre sans-faute sur dix en première manche. L’épreuve est à la hauteur des dix meilleurs mondiaux. Au final, seuls deux réaliseront les deux parcours parfaits : Kevin et Reveur (Kashmir van’t Schutterhof), celui qui fut Vice-Champion du monde par équipe aux JEM, et le Britannique Scott Brash avec la belle Ursula XII. Mais l’art de Kevin Staut est d’être aux rendez-vous d’exception, il l’a tant prouvé. Reveur aussi. Ils aborderont cette seconde manche avec cette fluidité si caractéristique, le sBs de seize ans avalant les obstacles en un temps record, pas loin de deux secondes d’avance sur le Britannique. Vice-champion olympique et champion d’Europe en titre, le Suédois Peder Fredericson (premier top 10 pour lui), sera seul à pouvoir les inquiéter, mais il se laissera endormir par le temps : l’avalanche de fautes des ses adversaires le poussera à être un poil trop prudent avec son Kwpn Christian K (Narmelus R). Kevin Staut, très heureux, dédie cette victoire à Reveur, dont il dira que c’est un des meilleurs chevaux au monde, avec lequel il connaît l’osmose. 


L’épreuve Coupe du monde FEI d’attelage donnera des points au multi-médaillé mondial, l’Australien Boyd Exell, vainqueur à Genève en 2008, mais des erreurs d’arbitrage jettent le doute sur tout le déroulé de l’épreuve. Grand perdant de ce cafouillage, le Suisse Jérôme Voutaz, deuxième de la dernière Finale Coupe du monde, avec ses quatre Franches-Montagnes, qui va « allumer le feu » mais reste au pied du podium. 


En dressage l’Allemande Isabell Werth, détentrice de tous les titres olympiques, mondiaux et européens était présente avec Don Johnson. Elle domine le sujet sans surprise avec son Hanovrien, atteignant la moyenne, pour l’épreuve Freestyle de 79,035 %. La jeune Gènevoise Antonella Joannou, avec 75,845 %, est deuxième, maintenant son avance acquise sur le Grand Prix sur le Suédois Patrick Kittel/Well Done de la Roche Cmf, qui totalisent 75,150 %. Pierre Volla est 6e avec Badinda Altena, avec 71,590 %.


Samedi fut une journée faste pour les Français puisque peu avant la victoire de Kevin Staut au Top Ten, Karim Laghouag gagne le Cross Indoor avec l’Anglo Punch de l´Esques. Il bat le multi-médaillé et champion olympique en titre Michaël Jung, engagé avec une jeune Hanovrienne de 7 ans, Corazon. Sydney Dufresne, vainqueur l’an dernier, est troisième avec l’Anglo-arabe Looping de Buissy.


CSIW5* La Coruna 


La jeune maman Edwina Tops Alexander a imposé sa marque le week-end des 9 et 10 décembre à La Coruna (Esp) en remportant l’étape de coupe du monde Longines avec California, Kwpn de 10 ans (L’Esprit x Libero H) devant l’Autrichien Max Kuhner sur l’étalon Holsteiner Chardonnay 79 (Clarimo) et Manuel Fernandez Saro avec le Hollandais Cuidam (Verdi) au terme d’un barrage à huit. Julien Gonin, dont c’était le deuxième 5*, obtient une 11e place avec Soleil de Cornu CH (Qredo de Paulstra). 


CSI4* Stockolm 


Bertram Allen rafle le Grand Prix 4* de Stockolm (Suè) fin novembre au nez et à la barbe des Suédois, avec un fils de Chin Chin, le Belge Gin Chin van het Lindenhof, seul à être sans-faute au barrage avec Malin Baryard Johnsson et H&M Indiana, la fille de Kashmir van Schuttershof. Troisième, autre Suédois, Peder Fredricson cette fois avec H&M All In, également fils de Kashmir.




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°306 du 14 Décembre


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre