- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

L'Espoir de Peter Devos


03/02/2018
    
En venant au Jumping International de Bordeaux, le Belge Pieter Devos avait deux espoirs : le premier était d'en repartir avec les points suffisants pour se qualifier pour la finale de l'AccorHotels Arena de Paris du 10 au 15 avril prochains. Le deuxième Espoir, il était dans son camion. C'est le nom de son cheval qui lui a permis de gagner l'un des plus beaux Grands Prix de sa carrière.

« Oui, effectivement, c'est l'une des trois plus importantes victoires pour moi », se réjouissait-il. D'autant plus importante qu'avec les 20 points alloués au vainqueur, Pieter Devos rejoint la liste des qualifiés définitifs pour Bercy. Cette victoire il est allé la chercher avec ses tripes : « C'est vrai que j'ai pris un maximum de risques. Le parcours du barrage était très délicat avec des virages compliqués à négocier, notamment celui du deuxième au troisième obstacle. Sur la dernière ligne, je n'aurais pas pu aller plus vite, mais plus je m'approchais du dernier vertical et plus j'avais le sentiment que l'obstacle s'éloignait », expliquait-il presque sans plaisanter. Cette dernière ligne était effectivement une folie : Espoir lancé à fond et son cavalier trouvant malgré tout la bonne foulée. « J'ai vu le barrage de Pieter, racontait Marcus Ehning, largement battu par le Belge, et j'ai compris que ça allait être compliqué. J'ai pourtant essayé, mais j'ai franchement échoué ». D'une seconde et demi ! L'Allemand montait un des chevaux préférés du public français, son étalon gris Cornado, désormais âgé de 15 ans, avec qui il avait déjà gagné à Bordeaux il y a quatre ans. Les spectateurs parisiens verront sans doute Cornado en avril à Bercy, « mais rien n'est décidé car en fait, j'ai qualifié quatre chevaux pour cette finale » ! Monsieur a l'embarras du choix !

 

Troisième de l'épreuve avec Cannavaro 9, l'Espagnol Manuel Fernandez Saro en restera là en Coupe du monde malgré les 30 points à son compteur : « Non, je n'irai pas à Göteborg chercher les derniers points, je préfère rentrer en Espagne sur le Sunshine Tour ». Bon, préférer le soleil d'Andalousie à l'hiver suédois, on ne lui en voudra pas !

 

Seul Français au barrage, Roger-Yves Bost, 7ème au final, a consolidé sa qualification pour Bercy. Ce n'était pas franchement utile et ce n'était certainement pas ce que le Champion olympique était venu chercher avec Sydney Une Prince à Bordeaux : « Non, je voulais gagner ! » On n'imaginait pas autre chose de la part de Bosty, mais «malheureusement j'ai perdu du temps après le double, j'ai voulu rattraper et j'ai fait une faute sur l'obstacle suivant. Mais bon, Pieter était quasiment imbattable ce soir » ! Pour les autres Français, Kevin Staut mis à part (il est solidement installé en tête du classement général), les choses vont se compliquer. Simon Delestre (8 points avecTeavanta II CZ) et le vainqueur de l'an dernier, Julien Epaillard (15 point avec Usual Suspect d'Auge) se rapprochent de la porte de sortie (17 et 19ème pour 18 qualifiés). Ils devront, s'ils souhaitent faire connaissance avec la nouvelle AccorHotels Arena de Bercy, aller faire le voyage à Göteborg. Epaillard a déjà dit qu'il y renoncerait. Quant à Pénélope Leprévost (8 points avec Vagabond de la Pomme), c'est définitivement terminé : elle ne peut plus se qualifier pour cette 40ème finale de la Coupe du monde Longines FEI.

 

Ce soir, le hall 3 du Parc des Expositions dde Bordeaux était à nouveau plein à craquer : « Et pourtant, nous avons encore augmenté la capacité de la salle en la portant à 7 500 spectateurs avec les loges. Je crois que c'est la plus grande de France ainsi et cette fois-ci, je ne sais pas comment on pourrait s'agrandir, se réjouissait Eric Lelong, Président de Congrès et Expositions de Bordeaux. Les cavaliers me disent apprécier ce public extraordinaire, mais je leur répondrai que si ces spectateurs sont si enthousiastes, c'est parce que nous avons la chance d'avoir ces cavaliers, les meilleurs du monde, tous les ans ici. Et tous les ans ils offrent un spectacle sportif exceptionnel ! » 

Et le spectacle n'est pas terminé puisque l'on retrouvera tous ces champions demain pour le Grand Prix Land Rover (à 14h00). Une épreuve remportée l'an dernier par un certain... Pieter Devos.

 

Deuxième volet du spectacle dominical, la deuxième et dernière phase de la Finale de la Coupe du monde d'attelage (à 16h45), une compétition dont, cela va de soi, l'Australien Boyd Exell a pris le commandement samedi, au bout de la nuit bordelaise.



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°292 du 16 Février 2018


je m’abonne !  je lis

  • Hower aux prix
  • Coktail d'Azur aux prix
  • Cicave du Talus aux prix
  • Catchar Mail aux prix
  • Cerise de la Violle aux prix avec Stéphanie Alexandre (propriétaire) et Sandra Périni, la naisseuse


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre