- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Joli mois de mai...


17/05/2018
    


McLain Ward triomphe avec Clinta à New York

C’est une belle histoire, une de plus, celle de la victoire du New-Yorkais McLain Ward avec la belle jument grise allemande, Clinta, fille de Clinton, pour la première édition du Longines Masters 5* de New York. Cela fait un an qu’il la convoitait, deux mois qu’il la monte, c’est le

McLain Ward triomphe avec Clinta à New York


C’est une belle histoire, une de plus, celle de la victoire du New-Yorkais McLain Ward avec la belle jument grise allemande, Clinta, fille de Clinton, pour la première édition du Longines Masters 5* de New York. Cela fait un an qu’il la convoitait, deux mois qu’il la monte, c’est le premier Grand Prix 1,60 du couple. 
Bravo.


Pour triompher dans ce Longines Grand Prix, il fallait tout d’abord passer l’étape d’une première manche délicate. Beaucoup plus difficile que les quatorze sans-faute pouvaient le laisser supposer. Et pourtant, signe de leur extrême motivation, ce sont quatorze cavaliers qui se sont qualifiés pour le barrage de ce premier Longines Grand Prix de New York : cinq Américains, deux Français, deux Israéliens et un cavalier pour le Canada, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Suède et les Pays-Bas. 


Mais le héros du jour avait le profil parfait : McLain Ward vit et possède ses écuries à une heure au nord de New York, à Brewster exactement, où il a grandi et aujourd’hui, il était devant son public. Il semblait aborder ce Longines Grand Prix de New York avec sinon une certaine assurance, du moins une sérénité qu’il doit en grande partie à sa « nouvelle » jument, Clinta, qui est arrivée d’Allemagne fin février, qu’il monte depuis un mois seulement et avec laquelle McLain avait toutefois déjà eu le temps de gagner une épreuve à 1m50 à Palm Beach : « Je l’avais repérée à Aix-la-Chapelle l’an dernier, elle était montée par Philip Rüping. Je la voulais tellement, mais j’ai mis sept mois pour la négocier et j’ai pu enfin l’acheter en début d’année grâce à un groupe d’amis. Elle a 11 ans, je la connais peu, mais c’est une jument en qui j’ai pourtant confiance, elle est très rapide et surtout très respectueuse ». Une chose est certaine, c’est que le couple s’est formé rapidement. Ici, à New York, c’était son tout premier Grand Prix à 1m60. C’est la première fois également qu’un Américain gagne ce mythique Longines Grand Prix... 


Moins de 25 ans, le Français Edward Levy a pu prendre part aux épreuves Masters One où il s’est distingué puisqu’il prit, avec son 13 ans, Rafale d’Hyvernière, la 3e place de la Master One Kingsland remportée par Harrie Smolders... 


CSI5* Hambourg : Smolders vole la victoire aux Allemands


Le Grand Prix de Hambourg ne reviendra pas aux Allemands. Des trente-cinq qualifiés (dont le seul Français Julien Epaillard/Giovani de la Pomme), ils étaient pourtant deux Allemands au barrage qui ne comptait que sept centaures. Julien Epaillard en était. Mais également un diable de Néerlandais, Harrie Smolders et son crack étalon Don VHP Z, fils de Diamant par Voltaire. Du sang donc, et l’audace du cavalier. Il en fallut pour battre le deuxième de plus d’une seconde. Quel couple ! Le deuxième est Allemand et fut follement soutenu par le public; ce ne fut pas Christian Ahlmann, qui ira à la faute avec Tokyo, un fils de Kannan, mais Maurice Tebbel, avec Chacco’s Son, entier également, produit maison. Ces deux-là seront seuls à boucler ce barrage sans commettre aucune erreur d’appréciation. Le Suisse Martin Fuchs et Chaplin (Verdi Tn), les plus rapides, le furent un peu trop; ce fut au prix de la faute. Tout comme le Belge Jos Verlooy et Caracas (Casall), 4e et Ahlmann, 5e. L’Italien Piergiorgio Bucci sera 6e avec un étalon sBs de seulement 9 ans, promis à un bel avenir, Diesel Gp du Bois Madame, fils de Cassius par Heartbreaker. Julien Epaillard et l’ancienne monture de Maëlle Martin ratèrent l’accord parfait, ce fut deux barres. Il tient malgré tout une très belle 7e place. Bravo !


LGCT5* Madrid : l’Explosion de Ben Maher


Le Britannique Ben Maher s’impose dans le Grand Prix du Global Champions Tour de Madrid, le 5 mai, avec un gamin de 9 ans encore inconnu au bataillon, Explosion W, un fils de Chacco Blue par Baloubet du Rouet. Explosif ! Il devance le Belge Nicola Philippaerts sur son fameux Bwp Harley vd Bisschop (Dulf vd Bisschop) et l’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar engagé avec Rokfeller de Pléville, fils de L’Arc de Triomphe. Des trente-cinq couples qualifiés pour ce difficile Grand Prix, seuls dix avaient accédé au barrage, aucun Français parmi eux. 


CSI5* Windsor : Guerdat et Bianca


Le Rolex Grand Prix du 75e CSI5* de Windsor (9-13 mai), en présence de la Reine d’Angleterre est remporté par Steve Guerdat sur Bianca (Balou du Rouet) à l’issue d’un barrage de dix couples. L’Américaine Laura Kraut est 2e avec Catwalk 22 (Catoki) et Emanuele Gaudiano 3e avec Caspar 232 (Berlin). Olivier Robert, seul Français présent, sera du barrage; il termine 10e avec Tempo de Paban, le fils de Jarnac par Quatar de Plapé. 


Il est à remarquer les deux victoires, en 1,50 et 1,55 m, de l’Allemand Daniel Deusser avec Equita V’t Zorgvliet, la fille de Cassini I. 


Le SF Rouge de Ravel remporte une 1,50 m à l’issue d’un barrage à dix, avec son cavalier Guy Williams. Dans la même épreuve Olivier Robert sera 9e lors du barrage avec le 9 ans Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z). Avec le même Vivaldi il monte sur la 3e marche du podium de la vitesse 1,50 m, derrière Robert Smith/Cimanoe E, et l’Italien Emanuele Gaudiano et la 9 ans Einstein (Clinton).


CSI3* Eindhoven : le Dandy de Maximilien


Victoire du Français Maximilien Lemercier avec Dandy du Calvaire, sBs de 9 ans (Eurocommerce Berlin x Rox de la Touche) dans le Grand Prix 1,50 m, très exigeant si l’on en juge par les résultats, à Eindhoven (Ned) : aucun sans-faute. Maximilien l’emporte, seul quatre points dans une déferlante de 8, 12 et 16 points. Il « construit » patiemment le hongre depuis qu’il est jeune cheval, grâce à la confiance de son naisseur Jacques Dujacquier, multipliant les podiums dans les Grands Prix de la région. C’était son premier Grand Prix à 1,50 m. 


CSI3* Munchen : Leprévost/Vancouver de Lanlore 


Pénélope Leprévost était la seule Française parmi une armada allemande, autrichienne et suisse au CSI3* de Munich (D). Elle a renoué avec la victoire en International, et brillamment, près de deux secondes d’avance sur l’Allemand Patrick Afflerbach et Ciara 63 (Clearway), 12 ans, et Torben Köhlbrandt sur le 11 ans Macao 44 (Baloubet du Rouet). Elle était engagée avec l’étalon de 9 ans Vancouver de Lanlore (Toulon), né chez Anne Daflon, qui était monté jusqu’en février par Sylvain Montigny. Le Grand Prix* à 1,40 m est remporté par l’Américain Andrew Kocher avec...l’étalon SF Quarto Mail (Cardento), avec lequel Edward Levy avait écumé brillamment les Pro 1 et Pro Elite de l’Ouest de la France jusqu’en 2014.


Il est à noter les très belles performances de la Française Charlotte Von Meister avec une fille de Casall, Annabell I, 10 ans, qui surfa de victoires en podiums.


Munich était surtout le théâtre d’un CDI5* qui aura vu une nouvelle victoire d’Isabell Werth sur Don Johnson FRH (Don Frederico) devant Dorothee Schneider sur Sammy Davis jr (San Remo). La cavalière française Virginie Gauthier, en lice dans le CDI 3*, associée à Dickens, son alezan de 10 ans, se classe 6e du Grand prix et du Grand prix spécial.


CSI** de Fontainebleau : Deroubaix/Timon d’Aure 


Alexis Deroubaix l’emporte dans le CSI** de Fontainebleau avec Timon d’Aure (Mylord Carthago*HN) à l’issue d’un Grand Prix éprouvant avec 70 couples engagés, 8 abandons, 5 éliminations, et non des moindres, et un barrage à six rescapés. Ils ne seront que trois doubles sans-faute, Alexis précédant la Championne de France Pro Elite Alexandra Paillot sur Polias de Blondel (Désir du Chateau), 2e et Philippe Rozier, 3e avec le fils de Casall, Cristallo A. Face à la concurrence internationale ils seront 6 barragistes français. 


CCI3* Chatworth, Event Rider Masters


Chatworth, c’est la première étape des six que compte le circuit de Concours complet, de niveau 3*, à travers le Royaume-Uni et l’Europe continentale, l’Event Rider Masters. Cette année une nouvelle étape s’y inscrit, le beau complet d’Arville en Belgique. Rappelons qu’en 2016 c’était Astier Nicolas et Piaf de B’Neville JO/JEM qui s’étaient imposés ! Gwendolen Fer et Romantic Love JO/JEM signent la meilleure performance du clan tricolore avec une belle 5e place. Astier Nicolas et son jeune Alertamalib’Or font forte impression en se classant dans le top 10 pour leur tout premier concours de ce niveau.


Samedi, lors du test de dressage, la meilleure performance tricolore fut celle de Thibaut Vallette en selle sur Qing du Briot*ENE. Le couple, pilier de l’équipe de France depuis 2015, sort de piste avec 26,6 points de pénalité et une 3e place au provisoire.


Dimanche, une grosse journée les attend : saut d’obstacles en début d’après-midi, suivi par le cross. Sur les 8 couples tricolores en piste, seuls deux sortent le parcours parfait : Maxime Livio et Qalao des Mers, 6e au provisoire avec 30,4 pts, le couple se place ainsi en embuscade avant le cross. Gwendolen Fer et Romantic Love sortent eux aussi de piste avec leurs points du dressage et une 2e place au provisoire avant le cross.


Le parcours de cross de Chatsworth CIC3*, vallonné et technique a une réputation d’invincibilité : seuls cinq couples ont réussi depuis sa création à le boucler dans les temps. Et la forte impression du jour est pour le jeune Alertamalib’Or, sous la selle d’Astier Nicolas. Du haut des ses huit ans, le champion du monde des jeunes chevaux 2017 participait ici à son tout premier CIC 3*. Il signe le meilleur cross du clan tricolore avec seulement 9,2 pts de temps dépassé, et termine à une belle 10e place. Mais le meilleur Français du jour est Gwendolen Fer, qui tient bon et boucle son cross sans incident avec 8 pts pour temps dépassé. Avec un total de 36,7 pts, elle occupe la 5e place du classement final.


Quinté féminin


La Britannique Piggy French est la seule avec Quarrycrest à terminer sur son score de dressage, et boucler un cross impressionnant et dans les temps. Elle l’emporte avec un score final de 27,3 pts. L’Irlandaise Sarah Ennis (appelée « l’adrenaline junkie ») la suit avec Horseware Stellor Rebound, seuls deux points de temps au cross. Troisième, autre Britannique, Izzie Taylor avec Call Me Maggie May, suivie de sa compatriote Laura Collett/Mr Bass. Gwendolen, 5e, n’est pas la dernière représentante de la gent féminine : elles seront encore deux avant le premier représentant masculin. Femmes de fer !


La 2e étape se courra en Allemagne, les 18 et 19 mai à Wiesbaden. Spécificité de ce circuit : sa retransmission en direct à travers une chaîne dédiée : 
www.eventridermasters.tv


CCI 4* Badminton : Jonelle Price au top


Leader dès le cross, où elle sera la plus rapide, une petite seconde de temps dépassé seulement, la cavalière néo-zélandaise Jonelle Price s’est imposée au terme du saut d’obstacles avec sa fidèle Classic Moet, 15 ans, et remporte le prestigieux CCI 4* britannique Badminton Horse Trials. Véritable performance pour celle qui reprenait les concours après avoir donné naissance à son premier enfant.


Le CCI 4* de Badminton Horse Trials se tenait du 2 au 6 mai. Malgré sa 1re place dans le cross, Jonelle Price était talonnée avant le test du saut d’obstacles par le Britannique Oliver Townend (qui reçut un avertissement pour son attitude lors du cross). La jeune femme sut tenir le choc. Son sans-faute lui assure la victoire sur le nouveau numéro un mondial Oliver Townend, huit points avec Ballaghmor Class, mais deuxième grâce à Cooley STS. Troisième depuis le dressage avec All Star B, la Britannique Rosalind Canter conserve sa place au final. Le meilleur Frenchie sera Cédric Lyard avec Qatar du Puech Rouget, terminant à la 38e place.


CSIO jeunes : déception en coupes des nations


Si les résultats sont là en individuels, les jeunes d’Olivier Bost et de Thierry Pomel ont raté leurs coupes des nations à Fontainebleau. La seule à tirer son épingle du jeu est la Lorraine Laura Klein/Schweps du Soutrait, seule double sans-faute chez les juniors, dont l’équipe termine au pied du podium.


Bons résultats en revanche en individuel. Nina Mallevaey/Solitude au Vent est 2e du GP junior. Chez les enfants, Lou Champion fait retentir la Marseillaise avec Zingaro H. Arthur Le Vot/Vinchester et Alexis Goulet/Cannavaro sont aux deux premières places du podium des jeunes cavaliers. Bonne répétition pour les tricolores qui retrouveront le Grand Parquet pour les championnats d’Europe.




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°297 du 18 Mai 2018


je m’abonne !  je lis

  • Captain Semilly (Photos ER)
  • Velsen Chuquerie (Photos ER)
  • Voyageur Of Lulu (Photos ER)
  • Big Star (Photos ER)
  • Malito de Rêve (Photos ER)


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre