- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps rois du Golfe


29/04/2019
    
Après Patrice Delaveau et Aquila HDC huit jours plus tôt, l'Hubside Spring Tour a consacré un autre champion français le dernier dimanche de ce nouveau CSI4*, organisé dans les Ecuries du Golfe de Saint-Tropez, à Grimaud. Cette victoire dans le Grand Prix 1,55m du CSI 4* a une saveur particulière : Guillaume Foutrier s’impose avec Valdocco des Caps, déjà 4è de la qualif’vendredi. Avec Tchin de la Tour le Nordiste raflait samedi la vitesse 1,50m, après une 3è place jeudi dans la 1èreépreuve 4* et une 4è dans la vitesse vendredi. Raphaël Goehrs, déjà deuxième de la 1,35 vendredi et vainqueur samedi de la 1,40, gagne le 2* avec Radieuse du Landey. Guillaume, lui, est 4è avec la jument sBs de 8 ans, Fayerbal du Ronchy(Baloubet du Rouet).

Cinquante couples qualifiés, et seulement sept barragistes pour le Grand Prix de clôture du premier CSI 4* Hubside Spring Tour de Grimaud. Sur l’immense piste des Ecuries du Golfe de Saint-Tropez, le chef de piste italien Uliano Vezzani proposait un premier parcours technique, au chronomètre serré, sur lequel les têtes d’affiche ont séché.

Ni le Colombien Carlos Lopez, ni les Français champions olympiques par équipes en titre, Roger-Yves Bost, Philippe Rozier et Pénélope Leprévost, ni même le numéro 1 mondial, triple vainqueur de la Finale de la Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles, champion olympique, le Suisse Steve Guerdat, n’ont trouvé la clé de ce premier parcours. C’est dire le mérite (et le niveau) des sept qualifiés pour le barrage de ce Grand Prix, doté à 150 000 euros.

Première à s’élancer dans ce barrage, la Belge Gudrun Patteet, associée à l’étalon Sea Coast Valdelamadre Clooney, faute sur l’oxer numéro 10 et termine son week-end azuréen sur quatre points de pénalité. Difficile mission que celle d’ouvrir un barrage… Même score pour la Canadienne Kara Chad, en selle sur Quidamo F, qui renverse une barre en sortie de double. Première chance tricolore, Guillaume Foutrier sur Valdocco des Caps (Number One d'Iso x Quidam de Revel) enthousiasme les tribunes de l’Hubside Spring Tour en signant le premier double sans-faute! L’Italien Piergiorgio Bucci sur Deniro, la Britannique Amy Inglis en selle sur Wishes, le second pilote français qualifié dans ce barrage, Marc Dilasser aux commandes d’Arioto, et l’Israélienne Tressy Muhr sur Jimmy du Lys maintiendront eux aussi les barres dans leurs taquets, mais dans un chronomètre légèrement supérieur à celui du leader Foutrier. Le Nordiste s’impose alors face à une sérieuse concurrence. Il est suivi, à la deuxième place, par l’Italien Bucci, et à la troisième par le Normand Dilasser ; en première semaine, ce même Grand Prix 4* était revenu à un autre Tricolore en la personne de Patrice Delaveau. « Il n'y avait pas un nombre important de barragistes aujourd’hui, mais ce Grand Prix a été particulièrement intéressant. Je suis ravi pour Valdocco des Caps qui prend beaucoup d'expérience sur ce type de concours. C'était la première fois que je remettais le hackamore : il a donc retrouvé toute sa liberté pour galoper et nous avons ainsi retrouvé une super qualité de saut ! Nous allons maintenant faire étape au Touquet puis au CSIO de La Baule », a commenté le grand vainqueur du jour.

Plus tôt dans la journée, le Grand Prix du CSI 2* revenait au Francilien Raphaël Goehrs, en selle sur Radieuse du Landey.

Organisée du 17 au 28 avril par le cavalier international et entrepreneur à succès Sadri Fegaier, la première édition de l’Hubside Spring Tour a accueilli plus de 400 chevaux engagés dans 33 épreuves. La qualité du sol, la taille de la piste et du paddock, l’enthousiasme de l’organisation ont largement séduit les sportifs. Prochaine compétition aux couleurs d’Hubside dans ces Ecuries rénovées du Golfe de Saint-Tropez, l’Hubside Jumping, en juin, pour trois week-ends une fois de plus placés sous le signe de l’excellence.

Rendez-vous pour le premier week-end de l’Hubside Jumping, du 30 mai au 2 juin.

Rapaël Goehrs maître du 2*

Dans le Grand Prix du CSI 2* de l'Hubside Spring Tour, comptant pour le classement mondial, treize des cinquante partants ont réussi à se qualifier pour le barrage. 

Après un premier parcours rapide du Français Guillaume Foutrier et Fayerbal du Ronchy, son compatriote Harold Boisset donnait d'entrée de jeu le ton aux concurrents suivants, en signant un barrage en 37,60 secondes avec sa rapide Quolita Z. On pensait alors le couple indétrônable. En effet, profitant de la maniabilité de sa petite jument, le cavalier montpelliérain avait serré tous les virages et galopé à vive allure pour abaisser le chronomètre d'une seconde. A sa suite, les cavaliers ont enchaîné les petites fautes, notamment sur l’avant-dernier oxer, fautif pour l’Argentin José Maria Larocca et la Belge Laura Mathy qui termineront respectivement huitième et onzième de l'épreuve mais aussi pour l'Américaine Bliss Heers qui fautera sur les deux derniers éléments, terminant alors onzième de l'épreuve. 

Après une faute sur les deux premiers obstacles du barrage, le Colombien René Lopez préférait quant à lui en rester là et terminera donc à la treizième place après son abandon. Sadri Fegaier, hôte de cette nouvelle compétition internationale, fautera malheureusement sur le dernier vertical pour terminer à une neuvième place. Seule Adeline Hecart réussit à faire trembler le clan Boisset en bouclant un barrage extrêmement rapide et sans-faute... Mais avec un centième de plus que son compatriote ! Un tout petit rien qui placera néanmoins la Française à une honorable troisième place. 

Le répit ne fut pourtant que de courte durée pour Harold Boisset, puisque quatre couples plus tard, Raphaël Goehrs, déjà deuxième de la 1,35 mètre vendredi et vainqueur hier de l'épreuve à 1,40 mètre entrait en piste. Avec Radieuse du Landey, le Français prenait alors tous les risques et notamment dans la longue galopade avant le dernier vertical. Seul à passer sous la barre des 37 secondes, le couple signe ici une victoire sans appel. "Je suis parfaitement satisfait de ce week-end après les deux victoires de Radieuse. C'est une super jument avec laquelle j'ai l'habitude de faire les épreuves de vitesse. Elle a sauté de manière magnifique et elle progresse encore chaque week-end. Je suis ravi ! J'ai vendu mon cheval de tête il y a quelques semaine et je ne pouvais donc pas participer au CSI 4*, donc c'est une belle consolation de remporter ce Grand Prix 2*. Je remercie Sadri Fegaier de m'avoir permis de venir concourir ici pour le deuxième week-end de l'Hubside Spring Tour. Nous sommes ici en famille donc nous avons aussi pu profiter un peu de ce week-end sur la Côte d'Azur et de ce concours. Les pistes sont top et l'organisation est parfaite. J'espère revenir lors des prochaines tournées, si mon programme le permet !", confiait le cavalier, tout sourire après sa victoire.

Après lui, le champion olympique Philippe Rozier et Le Coultre de Muze signaient un barrage sans erreur mais dans un rythme plus raisonnable. Il termineront donc à la cinquième place avec un chronomètre de 41,15 secondes. Avec une faute dès le numéro 2, Nils Candon choisit de terminer lui aussi dans un rythme plus serein et accrochera finalement la dixième place, grâce à un chronomètre de 42,35 secondes.

https://online.equipe.com/en/competitions/29619



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°313 du 17 Mai 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre