- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Grand Prix 4* ville de Bourg-en-Bresse : Rutschi mais aussi Goffinet et Demonte , 



29/05/2019
    
Sacrée bagarre au sommet pour enlever ce Grand Prix 4* aux couleurs de la ville de Bourg-en-Bresse.
 , Dans la même seconde mais 50 centième plus vite que le chrono figé par Laurent Goffinet et son crack étalon de 9 ans Atome des Etisses, c’est le cavalier suisse Niklaus Rutshi/Carassina qui remporte la palme. Huit jours plutôt, Niklaus était aux côtés de Steve Guerdat pour gagner la coupe des nations à La Baule. Marie Demonte/Véga de la Roche s’empare de la 3e place.


Après le Grand Prix 2* plus tôt dans la matinée, c’est au tour des cavaliers 4* de présenter l’étendue de leurs talents. Un triple étroit et fragile et un double d’oxer massif étaient au rendez-vous pour mettre à rude épreuve nos couples. 


Parmi eux on retrouve les locaux tels que Benoit Cernin, Julien Gonin ou encore Maëlle Martin (native de la région qui se situe désormais à Toulouse avec l’écurie Chev’El) mais aussi de grands noms : Delaveau, Philippe et Thierry Rozier, Bosty, Goffinet,Nicolas Delmotte, Marie Demonte pour ne citer qu’eux.


Grégory Bodo, chef de piste, a su prouver son génie à l’issue de la première manche : 9 sans-faute et un seul couple pénalisé d’un petit point de temps parmi les 51 engagés, chapeau l’artiste. Quelques-uns ont préféré abandonner après plusieurs barres au sol : Patrice Delaveau et Urcos de Kerglenn HDC se retirent de la compétition après un début à 12 points, même sort pour Max Thirouin et Jewel de Kwakenbeek ainsi que Aldrick Cheronnet associé à Uris de la Roque.


En deuxième manche, 7 cavaliers sur 9 réalisent un double sans-faute mais ce fut le Suisse Niklaus Rutschi aux rênes de sa grise Carassina qui s’impose pour 50 centièmes plus vite que Laurent Goffinet et son jeune étalon Atome des Etisses qui boucle sa première épreuve 4* de la plus belle des manières. Ce fils de Mylord Carthago et de la grande Eve des Etisses avait notamment gagné les 6 ans à l’occasion d’Equita Lyon. Marie Demonte se hisse sur la dernière marche du podium grâce à sa formidable Véga de la Roche. Fait rarissime, la 4e place sera partagée par deux cavaliers français : Nicolas Delmotte avec Urvoso du Roch et Alexandre Fontanelle et Prime Time des Vagues qui finissent tous deux leur barrage en 40’’74.


Les réactions


« Né pour sauter »


Heureux Laurent Goffinet à l’issue de ce Grand Prix. « J’aurais signé pour une 8e place. Atome est vraiment fait pour sauter. C’est son premier Grand Prix 4*, je le sentais en pleine forme mais je ne lui ai pas demandé l’impossible dans le barrage. Il a montré qu’il savait aller vite, qu’il savait tourner, c’est l’essentiel et à 9 ans c’est très bien. C’est un cheval que nous voulons préserver pour aller faire le grand sport. Il a la tête et les moyens. A Arezzo, j’ai fait 5 parcours avec lui, il est trois fois classé, au Touquet, il ne touche pas une barre, ici il est sans-faute le premier jour, 4pts de ma faute le 2e. Il y aurait eu 10 cm de plus sur les obstacles, il les sautait de la même façon. C’est un cheval qui était assez timide dans ses années de 5 à 7 ans, excepté à la maison. Aujourd’hui c’est le contraire, il est tranquille dans son box mais dès qu’il arrive en piste, il bondit et n’a peur de rien. Thierry Pomel est tout à fait d’accord avec nous sur la façon de gérer la carrière sportive du cheval. Il ne fait pas plus de deux concours par mois et aussi à l’aise sur herbe comme au Touquet que sur le sable comme ici. »


Atome des Etisses appartient au haras normand de Lacke dont Laurent est le cavalier-titre mais pas exclusif et dont nous avons raconté l’histoire dans notre précédente édition.


« Très volontaire » 


Heureuse aussi Marie Demonte, venue de Nouvelle Aquitaine sa terre natale. « Nous avons couru un très beau Grand Prix. J’étais déjà là l’année dernière, c’est une très belle organisation. Totalement satisfaite de mon cheval et je dédie ce classement à sa naisseuse, Mme Chainier qui nous a quittés il y a un an. Véga de la Roche (Diamant de Semilly-Baloubet du Rouet) est très volontaire, très Diamant dans le style. Elle était classée à Vichy, 3e dans le Grand National de Cluny, elle a très bien sauté au Touquet et s’adapte bien au terrain. C’est une très bonne jument et nous allons lui laisser le temps d’évoluer ». 


Marie rentrait de Drammen (Suède) où elle a gagné la grosse épreuve avec Stella Levista et s’est classée avec Calou.


E. R. et M. J.


Atmosphère


Mis en œuvre dans la tristesse, le jumping de Bourg a néanmoins tenu toutes ses promesses, offrant aux cavaliers et aux milliers de spectateurs quatre jours de compétition sans la moindre fausse note. Bel hommage à Jacques, son créateur, son âme. Combien d’entre nous n’ont-ils pas eu l’impression de le croiser à un moment ou à un autre ? Son absence a plané sur Ainterexpo. Véronique Robin l’a fait revivre à travers un texte qu’elle a écrit et lu vendredi en fin d’après-midi. Mots justes, sortis du cœur, partagés par tous, pour parler de l’ami, pour parler à l’ami sur la piste à côté.


Avant le Grand Prix dimanche, la communauté des cavaliers et de l’organisation réunie autour de Martine a fait respecter un moment de silence. Puis, « the show must go on » et dans tous les compartiments, l’harmonie a régné. Qu’il s’agisse du cluster bien-être du cheval, de l’espace Horse’innov ou des animations telle la parade blanche de vendredi, ce fut parfait. Magique, cette féérie blanche dans la nuit étoilée. Chevauchée onirique propice à toutes les interprétations créée par la Compagnie des Quidams (de Revel ?) non d’Etrez (01). 


Bourg-en-Bresse a cette atmosphère tranquille très particulière qui fait qu’un jumping à Bourg ne ressemble à aucun autre et vice-versa.


E. R.




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°315 du 21 Juin 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre