- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Fontainebleau : coups de coeur


13/09/2018
    
Deux élevages sous le feu des projecteurs lors de cette Grande Semaine de Fontainebleau. L’élevage breton « du Tertre » d’Alain Bourdon d’une part et l’élevage vosgien « de la Violle » de Sandra Perini et Hugues Bonvalot d’autre part. 

Ce sont deux élevages connus et reconnus. L’un, le Breton, par ses cavaliers Alain et Mathieu Bourdon et ses chevaux d’élevage : Playboy du Tertre fils de Dollar du Murier et de Keep Cool, sœur jumelle de Korto Maltès, jument « maison » sortie par Alain et dont un fils, Cador et un petit-fils, Cameron tournaient en 6 ans avec Mathieu. Mathieu qui a donné un violent coup de projecteur sur cet élevage en gagnant le championnat des 7 ans avec Bigouden fille de Putch des Isles et de Gardene du Plessis, une jument qui fit le bonheur des cavaliers de la famille Bourdon. Après sa médaille d’argent aux Master Pro 1 cette année, Mathieu a confirmé ses talents de compétiteur. Bravo les Bretons qui ont trusté le podium des 7 ans.

L’élevage de la Violle, vainqueur du championnat des 6 ans est associé de longue date à Eric Lelièvre. Désigné meilleur cavalier de la Grande Semaine 2017, il a frôlé la récidive cette année. Il gagne le championnat des 6 ans avec le hongre Cheyenne de la Violle dont il est co-propriétaire avec son naisseur. Bel élevage que cette entreprise du Grand Est qui quasiment chaque année se distingue à Fontainebleau avec des résultats parmi les Elite et les Excellent. Un titre de vice-champion des 6 ans avait été obtenu en son temps avec Pin Up de la Violle. Le voici aujourd’hui au pinacle de la hiérarchie. La Violle avait quatre chevaux de son écurie sur le Grand Parquet. Deux sont en ce moment à Lanaken.

Remarqués, les frères jumeaux de la Chapelle du « père » Jean-Louis Bussereau : l’alezan Bornthis Way (référence à Lady Gaga) et le gris Brocard, fils de Kashmir avec la sœur d’Ultimo vd Moude par Capitol II achetée à Xavier Leredde. L’alezan évolue sous la selle d’Alexis Deroubaix et appartient en partie à André Chenu, le gris sous la selle d’Emilie Bussereau. Le diocèse de la Chapelle est en Ile de France, 3 à 4 chevaux y naissent chaque année à côté de la sacristie des propriétaires.

Remarqués aussi les deux foals qui ont fait le top price à Fences : une pouliche par Galoubet et le fils d’Orient Express*HDC avec la grande Silvana*HDC. Papier de rêve qui va durablement rappeler la belle aventure sportive HDC. La fille de Galoubet née chez jean-Paul Coché est la sœur utérine de Brantzau qui fait une belle carrière de reproducteur dans le Holstein. Jean-Paul Coché voulait faire parler de sa souche avec ce croisement que d’aucuns qualifiaient de « has been ». Pari réussi. La pouliche grandira en Normandie.

Côté commerce, il semblerait que le marché ait été assez soutenu. Les femelles de 3 ans ont suscité un grand intérêt. Nul doute que des transactions aient été conclues;

Côté public, la fréquentation est en baisse. Si le Grand parquet a fait le plein pour les épreuves des 7 ans, il n’en fut pas de même pour les autres classes d’âge. Effet pervers du streaming pourtant très sérieusement apprécié sauf par ceux dont les chevaux sont fautifs…Effet pervers de la transparence.

Etienne Robert



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°302 du 14 Septembre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Marion Modolo Zanotelli/Rock'N Roll Semilly
  • Virginie Lefebvre/Diamond's Dream
  • Virginie Lefebvre/Diamond's Dream
  • Thomas Rousseau/Up To You
  • Thomas Rousseau/Up To You


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre