- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Chantilly: le ton est donné


15/07/2017
    
Dixième étape du Longines Global Champions Tour, dernière sur le sol français, le Jumping International de Chantilly a ouvert ses portes hier de la plus belle des manières. Un excellent début de week-end où le sport est mis en lumière de manière majestueuse, avec les Grandes écuries et le château du Domaine de Chantilly en toile de fond. Encore deux jours pour observer les meilleurs cavaliers et chevaux évoluer sur l’Hippodrome cantilien.

L’épreuve majeure, la Global Champions League, a clôturé en beauté la journée sur l’Arène Meautry. Dix-sept équipes de cinq cavaliers, aléatoirement formées en début d’année, aux couleurs des villes étapes du Longines Global Champions Tour, s’opposent dans une compétition en deux temps, sur les deux premiers jours de l’événement. Deux cavaliers prennent part à chacune des étapes et aujourd’hui, les Hamburg Diamonds se sont montrés les plus forts. John Whitaker et Harrie Smolders ont fait honneur à leur équipe, signant deux sans faute avec une infime avance au chronomètre, 11 centièmes sur deux parcours, sur les Miami Glories, également double sans faute grâce au Champion olympique 2012 Scott Brash et l’Américaine Paris Sellon. Cependant, toutes les cartes seront probablement redistribuées demain durant la deuxième manche, demain à 13h45, et le classement risque fort  de changer.

Cependant, l’épreuve ne se terminait pas là, puisqu’elle servait également de support à une compétition individuelle, aujourd’hui obligatoire pour ceux qui ne participent pas à la GCL, et demain qualificative pour le Longines Global Champions Tour Grand Prix de samedi soir (17H15). Tous les sans-faute se retrouvaient donc pour une bataille au chronomètre. Un tie-break remporté par la Portugaise Luciana Diniz, avec l’étalon d’Edouard de Rothschild, le gris Winningmood, doyen du CSI5* de 18 ans ici à Chantilly, dominant le pourtant toujours rapide Scott Brash de plus d’une seconde ! La coéquipière de ce dernier, Paris Sellon, termine juste derrière alors que les vainqueurs par équipe ont été plus discrets : avec une barre, John Whitaker termine 6ème ; Harrie Smolders n’ayant même pas pris le départ préférant préserver son étalon pour la seconde manche de demain.

La journée débutait avec de bon matin les épreuves 1* et 2* réparties sur les deux pistes de l’hippodrome où les quelques spectateurs déjà présents pouvaient observer des cavaliers tels que Guillaume Canet, d’ailleurs deuxième du Prix Renault Rent (1,35m), Marina Hands ou les professionnels déjà à cheval pour les compétitions de la journée.
Le premier rendez-vous était donné à 13h45, début de la première épreuve 5*, meilleur niveau international de saut d’obstacles, le Prix French Tour. Cette épreuve de vitesse fût menée de bout en bout par le Belge Pieter Devos, associé Haloubet Hitchcock un hongre de 10 ans, passé en deuxième et mettant la barre très haute avec un temps à 60,03 secondes, inatteignable par les 43 autres participants.

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°289 du 24 Novembre 2017


je m’abonne !  je lis

  • Hower aux prix
  • Coktail d'Azur aux prix
  • Cicave du Talus aux prix
  • Catchar Mail aux prix
  • Cerise de la Violle aux prix avec Stéphanie Alexandre (propriétaire) et Sandra Périni, la naisseuse


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre