- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CCI4*-S Chatsworth : Laura Collett/London 52 au sommet !


13/05/2019
    
Après la splendide victoire de la Britannique Piggy French au CCI5*-L de Badminton, c’est une autre jeune Britannique, la jeune Laura Collett, 25 ans, cavalière professionnelle depuis seulement 8 ans, qui remporte la première étape du prestigieux circuit de haut niveau international, l'ERM (Event Rider Masters), qui se déroulait ce week-end à Chatsworth au Royaume-Uni. Astier Nicolas et le 9 ans Arpege du Mancel, seul Français, est 12è et la championne d'Allemagne Julia Krajewski avec la jument SF Amande de b'Neville, fille d’Oscar des Fontaines née chez Jean-Baptiste Thiebot dans la Manche est 4è.

Le décor est planté : trente des plus grandes stars en concours complet. Trente cavaliers, et trente chevaux déterminés. Chatsworth recevait le vainqueur 2016 et numéro un mondial Oliver Townend avec Cillnabradden Evo, double finaliste de l'ERM, tandis que Gemma Tattersall, vainqueur de 2017 était là avec Quicklook V. En 2018, le titre est revenu à l’Australien Chris Burton, le cavalier le plus rapide du monde ; il montait son nouveau cheval Lawtown Chloe. Tom McEwen et Figaro van het Broekxhof, récents vainqueurs de Belton, Piggy French, coéquipière de Tom, médaillée d'or et championne en titre de Chatsworth, et récente gagnante de Badminton, avec Brookfield Inocent allaient affronter Astier Nicolas et le 9 ans Arpege du Mancel (Quite Easy x Hand in Glove, ps), seul Français, ainsi que la championne d'Allemagne Julia Krajewski et la jument SF de 9 ans seulement Amande de b'Neville, fille d’Oscar des Fontaines née chez Jean-Baptiste Thiebot dans la Manche tandis que le champion national néerlandais Tim Lips était engagé avec Eclips.

En tête depuis le dressage, et sans-faute au test du saut d’obstacles alors qu’ils ne furent que sept à éditer ce tour de force, Laura Collett et London 52, 10 ans, restent infaillibles pour remporter leur toute première étape de l'ERM.

Les 30 meilleurs chevaux et cavaliers internationaux eurent déjà fort à faire lors du test du CSO face à un parcours extrêmement difficile du chef de piste Di Boddy. Mais la position de Laura Collett au classement général n'a pas changé : elle et London 52, l'ancien cheval de CSO qui a remporté Blenheim pour sa troisième saison de concours complet, ont disputé le septième et dernier parcours de cross sans-faute et conservé leur avance. Astier Nicolas et Arpège du Mancel, 25è à l’issue du test du dressage, commettent deux fautes, ce qui ne change rien à leur classement provisoire.

Cross
La piste CCI4*-S de Chatsworth est toujours un test de vitesse et d'endurance. Avec ses longues descentes et ses questions techniques incessantes, il n'est pas surprenant que le parcours ne connaisse que si peu de sans-faute. Au cours de la dernière décennie, seulement six personnes ont terminé dans les temps.

Le cross a bien sûr rebattu les cartes. Le Britannique Tom McEwen et Figaro van het Broekxhof, tout juste après leur victoire décisive dans la Grantham Cup CCI4*-S de Belton, les plus rapides avec seulement 4,4 points de pénalité de temps, remontent de la huitième à la 2è place au classement final. Leur compatriote Emily Philp et sa talentueuse Fallulah réalise la même prouesse qui les propulse de la 18è à la 5è place.

Le temps était loin d'être le seul facteur d'influence sur le classement, Pippa Funnell, Bubby Upton et Yasmin Ingham ayant chacun fait une chute comme l'Allemand Christoph Wahler avec Carjatan S. L'Australien Bill Levett habitué des étapes de l'ERM, avec Shannondale Titan, sixième après le saut d'obstacles, se retrouve bien loin : 15 points de pénalités pour avoir raté un drapeau et 13,6 points de temps le rétrogradent à la 16e place finale. Astier Nicolas avec Arpère réalise un cross vierge de toute faute, et seulement pénalisé de 8,8 points de temps. Il remonte de manière spectaculaire à la 12è place au classement final.
Aucun obstacle n’arrêtera la leader Laura Collett et London 52 : ils franchissent la ligne d'arrivée en ajoutant seulement 7,6 points de pénalités de temps. "Ce cheval est incroyable", se réjouit Laura, qui remporte sa première victoire à l'ERM. « Il a terminé deuxième tellement de fois, et il n'a commencé les CCI4*-S que l'an dernier. Je n'arrive pas à y croire ! Je suis la fille la plus chanceuse au monde avec Londres 52. Il y a trois ans, il n'avait jamais vu un obstacle de cross-country - il a fait un sacré bout de chemin !"

La Néo-Zélandaise Lucy Jackson, responsable du maintien en forme de Londres 52 pendant que Laura Collett participait aux épreuves de Badminton de la semaine dernière monte sur la 3è marche du podium, grâce à un sans-faute sur le Cso et un cross rapide de Superstition, alors qu’elle occupait la 11è place du provisoire.

"C'est la première fois que je monte sur le podium lors d'une compétition internationale ", rit Lucy Jackson, "Je suis super, super, super, super contente de lui. C’est un cheval vert, extravagant, et il est parfois assez arrogant, alors il y a eu des moments où j'ai dû lui donner une seconde de plus pour évaluer les obstacles. "

L'Allemande Julia Krajewski, une vraie challenger pour le podium du championnat cette saison, se classe 4è après avoir ajouté 9,6 points de pénalités sur le cross et une seule faute sur le test du saut d’obstacles avec la jument inexpérimentée mais extraordinaire, Amande de b'Neville.

Chacun des quinze meilleurs cavaliers de la compétition ajoute des points au classement. La deuxième étape de la série Event Rider Masters 2019 nous conduit à Wiesbaden en Allemagne les 7 et 8 juin, dans le parc du magnifique palais de Biebrich.

 

 

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°313 du 17 Mai 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre