- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Au cœur du Lion


25/10/2018
    
Exceptionnel Mondial cette année encore. Christian Aschard, le magicien de la tronçonneuse, du rabot et du ciseau à bois a fait des prouesses techniques et imaginatives pour donner à cet événement un cachet d’une rare originalité. La nature avait revêtu ses plus beaux atours, sous-bois colorés, arbres chargés d’or, de feu et

Exceptionnel Mondial cette année encore. Christian Aschard, le magicien de la tronçonneuse, du rabot et du ciseau à bois a fait des prouesses techniques et imaginatives pour donner à cet événement un cachet d’une rare originalité. La nature avait revêtu ses plus beaux atours, sous-bois colorés, arbres chargés d’or, de feu et d’argent. Fourmilière humaine, le Lion d’automne rassemble des milliers de personnes qui déambulent inlassablement en procession sur les 5 000 m de ce chemin semé d’embuches, 23 très exactement. Du n° 1, le nid des dragons au n° 23, le cœur Mécénat chirurgie cardiaque en passant par l’arrosoir géant, les escargots de l’Isle Briand, le violon, le Burghley, la ferme extraordinaire de l’Anjou et sa courge d’une demi tonne, le félin en bois massif et la boussole de la SHf qui en a déboussolé quelques-uns, l’aller-retour doit être bouclé en moins de 8’56 pour les 6 ans et 9’14 pour les 7 ans. L’espace est vaste et sous le chaud soleil de saison, incite à la flânerie. On y pique-nique, on s’y prélasse, on s’y enlasse dans l’herbe. On s’y entasse aux endroits spectaculaires. Le style vestimentaire est majoritairement décontracté, parfois citadin-petit manteau cintré, jupette plissée et bottes cavalières-parfois bon-chic-bon-genre british avec des références à Burghley. Si les haras nationaux ont disparu, leur événement a fait mieux que résister. Il s’amplifie et se singularise chaque année avec un contingent important de personnel tout à fait charmant de l’IFCE, appuyé par une Région qui met l’accent sur l’Anjou, terre de cheval. Voilà pour le décor.


110 cavaliers et chevaux ont occupé le terrain de 10 à 18 h ce jour de cross et de gigantesque affluence. Nos voisins de « Brexit Land » ont fêté les meilleurs. Plus exactement nos voisines puisque trois d’entre elles se partageaient les six places des deux podiums. Ketty King/Cristal Fontaine SF x Chef Rouge gagne les 6 ans devant sa compatriote Peggy French/Emerald Jonny. Et quand on parle de Jonny on pense à qui ? A Mme Halliday. Gagné puis que c’est elle, l’Américaine Liz Halliday qui est sur la 3e marche du podium. Elle a mené les débats de la dress au cross avec Cooley Moonshire mais une barre à l’hippique lui a fait perdre la tête. Pas dramatique mais rageant.Ketty King qui avait déjà gagné ici en 2011 donne aussi une victoire au stud-book SF avec son Cristal Fontaine. Piggy, 5e après le cross fait une belle remontée grâce à son sans-faute, comme Yannick Dirou/California d’Horset qui remonte de la 7e place à la 5e et Luc Château/Cocorico de l’Ebat qui progresse de la 20e à la 10e. Un autre SF dans le top 10 avec Coup de cœur Dudevin (Top Gun Semilly-Le Prince des Bois) et l’Australien Christopher Burton. Le Mexicain Pedro Gutierrez qui montait California Mail, jument par Quite Easy-Kalaska de Semilly pointe à la 24e place.


Mauvais carma en revanche pour Tom Carlile dont l’Anglo Casino de Delta (Fango in Blue) jugé sévèrement à la dress et fautif à l’obstacle termine en 15e position.


La poisse


Dur-dur la séquence 7 ans. Ni Tom Carlile/Birmane, ni Michael Jung/Choclat, en tête depuis le dressage ne franchiront la ligne d’arrivée. Le premier a chuté sur la boussole SHF proche du but alors que tout semblait aller pour le mieux. Le second fut aussi contraint à l’abandon dans les mêmes conditions en tout début de parcours. Blessé à l’épaule, Jung a dû déclarer forfait pour le jumping des 6 ans avec Wild Wawe. Chutes et refus ont émaillé ce parcours roulant mais éprouvant en fin course avec un enchainement sévère en 19 AB-20 sur la mine Equithème, mine « minée » pour l’Esthonien Kallas dont le gris Aspirin a chuté à la réception du toit. Moment de frayeur. La Britannique Laura Collett est passée de la 4e place à la 45e après un refus de Calmaro, même déception pour Izzy Taylor après un refus de Monkeying Around, le champion du monde des 6 ans 2017, dégringolade dans le classement pour la championne du monde de Tryon Rosalind Canter après un refus de Rehy Royal Diamond, Cédric lyard a choisi l’abandon avec Brillanturo Ixe pas au mieux de sa forme.


Au final Ingrid Klimke, 2e après la dress a gardé la pôle jusqu’au bout. Elle gagne avec sa jument allemande Asha P dont elle ne regrette évidemment pas l’achat…Tom Jacson (GBR)/Capels Hollow Dritft un gris irlandais passe de la 7e à la 2e place. Très bonne opération pour Astier Nicolas/Babylon de Gamma (Mylord Carthago) qui de la 11e place remonte à la 3e du podium. Issu d’une belle souche maternelle anglo par sa mère Sunshine Ka (Happy Vergoignan- Kim du Maury) Babylon aligne les performances depuis le 2* de Jardy. Le hongre appartient à Marielle et Etienne Grivot.


Belle remontée de Maxime Livio/Billy Elmy qui passe de la 20e à la 6e place. Mathieu Lemoine/Baron d’Etat termine 19e, François Pons/Bolero Menjoulet 25e, Axel Coutte/Banzai du Loir 26e, Benjamin Massié/Boekelo Fonroy 34e, Mathieu Chombart/Chaina de la Nee 31e et Yann Demirdjan/Bordeaux’Jac 49e. 69 au départ pour 56 à l’arrivée. Vivement le Lion d’Angers 2019. 


Retraite pour SAM, la légende et Piaf de B’neville


• Fin de carrière pour le cheval le plus titré de la planète : Sam prend sa retraite !


Il a tout gagné sous la selle du champion allemand Michael Jung. A 18 ans Sam tire sa révérence, après avoir régné en seigneur sur le Complet mondial. Ensemble ils ont remporté les J.O. de Londres en 2012 et ceux de Rio en 2016, et les jeux équestres Mondiaux de Lexington, les grandes classiques du Complet : Badminton, Luhmulhen, Burghley soit un total de 24 victoires internationales. 


• Piaf de B’néville, le double médaillé de Rio avec Astier Nicolas, tirera lui aussi sa révérence. Un jubilé lui sera consacré lors du 4* de Pau.


Classement des stud-books


Le stud-book irlandais s’impose au Lion grâce aux performances de Piggy French/Emerald Jonny (Waldo), Liz Halliday/Moonshine (Cobra) et Camilla Dumas/Universal Cooley (VDL Arkansas).


Le SF est 2e avec Kitty King/Cristal Fontaine (Chef Rouge), Dirou/California (Soliman) et Astier Nicolas/ Babylon (Mylord Carthago).


3e le KWPN avec Cathal Daniels/Galant DHi(Indoctro), Carlos Parro/Goliath (VDL Chello) et Christopher Forsberg/Water Mill (Boss and Donny).



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°304 du 26 Octobre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre