- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Abdelkebir Ouaddar brille à Megève


23/07/2019
    
Difficile Grand Prix dominical à Megève ce midi. Grégory Bodo a, cette fois encore, conçu un parcours 3* à 1,50m très technique, pourvu de 16 efforts pour 13 obstacles. Parmi les 60 engagés, bon nombre vont se heurter au vertical n°4 rouge et blanc, ou au premier élément du double, un oxer en direction de la sortie. Simon Delestre/Qopilot Batilly Z et Patrice Delaveau /Silver Deux de Virton HDC sortent de piste avec 8 points. Jean-Luc Mourier, quant à lui, se heurte au fameux n°4, le privant du barrage. Malgré tout, son parcours rapide lui permet de se classer 15ème. Même cas de figure pour Julien Gonin /Valou du Lys 13èmeet pour Nicolas Deseuzes/Quilane de Lezeaux 12ème. 

Si Mégane Moissonnier est la première à se qualifier, les autres parcours sans faute se font attendre. Au final, ils seront 11 barragistes : 2 marocains, 1 italien, 1 suisse, 1 taïwanaise et 6 français.

Le public est au rendez-vous pour l’ultime étape de cette épreuve : un parcours réduit à 8 efforts avec de grandes galopades notamment à l’abord du double. Mégane Moissonnier et Uhlan Okkomut s’élancent les premiers et laissent la barre de l’ex-oxer n°4 à terre, toutefois elle impose un rythme soutenu servant de référence. Thibault Lacrevaz /Vincy de Beau Présage, Massimo Grossato /Especiale Too, Bruno Garez/United Sunheup, Ali al Arach/Usa de Riverland sortent chacun avec 4 points, se classant respectivement de la 8èmeà la 11èmeplace.

Cyril Bouvard et Victoria d’Argent auraient pu s’adjuger la victoire grâce au parcours le plus rapide, malheureusement entaché de 4 points.

Les deux cavalières Margaux Bost/As de Papignies et Jasmine Chen/Ninyon assurent le double sans faute. Elles terminent respectivement 4èmeet 5ème

Dans le trio de tête, on retrouve Thomas Leveque et Seurat Galotière qui déroulent un parcours rapide à 40’’98, mais pas assez pour inquiéter Marie Pellegrin et Alcazar du Moulin (Mylord Carthago), se classant deuxième en passant sous la barre des 40 secondes.

Abdelkebir Ouaddar joue à fond le jeu du barrage avec Brookyn de Hus demandant des allongements fulgurants sur les lignes droites. Clairement parti « pour la gagne », le marocain remporte l’épreuve haut la main en 39’’77. Pour son premier concours mégevan, le sympathique Abdelkebir Ouaddar aura le droit aux applaudissements d’un public encore sous tension, et ravi du final de cette 9èmeédition : un rendez-vous particulier et si attendu en terre savoyarde comme dans le reste du monde. 

 

Au fil des jours

 

Quel beau cadre que celui qu’offre le Jumping International de Megève avec ces 5 jours d’épreuve. Il semble qu’en cette 9èmeédition, les haut-savoyards, régionaux de l’étape, n’aient pas eu vraiment envie de partager ce magnifique terrain mégevan sur les 3 premiers jours de concours puisqu’ils trustent les podiums. 

C’est en effet 4 victoires sur 4 épreuves engagées que s’adjuge Jean-Luc Mourier (Haras Saint Amour) très en forme. Doux euphémisme au vu des chrono qu’il impose à ses concurrents, et non des moindres, en selle sur Umour Buxeen (Bonhomme II), Jackpot (CiceroZ) ou Captain Keen. Olivia Coulet, son épouse, s’illustre dans le Silver tour du vendredi en raflant la 1èreet la 2èmemarche du podium sur Gladys et Hemingway Van de Padenborre, laissant Yannick Naud (Ecuries du Léman) à sa suite. Toujours représentant le Haras Saint-Amour, Ushuaia Savoie et Mathieu Saison remportent la première manche du Prix Boan Immobilier dans le Gold tour avec un parcours fluide, très rapide et dégageant une réelle impression de facilité. Enfin, la jeune annécienne Julia Mermillod-Baron (Urbain Melodie) s’empare du Prix Capri - Bronze Tour – de vendredi, laissant loin derrière elle Thibault Pierotti et Nicolas Paillot.

 

Autre journée, autre histoire… Samedi, la famille Delaveau est à l’honneur. Tout d’abord Patrice et Uthope de la Roque HDC qui s’imposent devant Julien Gonin et Thomas Leveque, puis c’est au tour de Valentine Delaveau et Vivaldi d’Euskadi dans le 1*. Ils ont donné le ton dès le départ en 61’’83. Loic Mordasini et Camille Branchard n’auront pu faire mieux et complètent le podium.

Deuxième manche du Silver tour, une épreuve 1* à 1,30m au parcours de Grégory Bodo qui donne du fil à retordre aux cavaliers. 50 partants, 7 éliminations et un seul double sans faute. La victoire revient à Dialina et Caroline Firmenich, moins rapides qu’Olivia Coulet et Gladys qui vont tenter le tout pour le tout, mais laissent une barre à terre. À la troisième place, on retrouve Julia Mermillod-Baron (Quick Step Mail) avec 4 pts au barrage. 

Les tribunes se remplissent pour assister à l’épreuve reine de la journée : le Prix des Fermes de Maries, 3* à 1,45m. Les meilleurs cavaliers présents à Megève s’affrontent alors sur un nouveau parcours dessiné par Grégory Bodo. « La piste a une topographie particulière, explique le chef de piste, car elle n’est pas parfaitement plate. Les descentes et montées peuvent impacter l’équilibre des chevaux et jouer de mauvais tours sur certains obstacles, le parcours est donc aussi adapté en conséquence ».

Pourtant, deux obstacles vont jouer les juges de paix : l’oxer n°3 aux couleurs du Dauphiné Libéré, et le second élément du triple ouvrant les scores de bon nombre d’engagés. 11 cavaliers sans faute s’offrent le barrage. Tentant le tout pour le tout, Jean-Luc Mourier et Jackpot écopent de 13 points dans cette deuxième phase. Julien Gonin, Louise Simpson et Marie Pellegrin ont joué le jeu, néanmoins, ils sortent tout trois de piste avec 8 points. L’italien Emanuele Massimiliano Bianchi assure mais laisse une barre à terre. Enfin, 6 cavaliers sortent de piste avec un double sans faute, rivalisant d’ingéniosité dans les options à prendre pour faire baisser le chronomètre. Au final, Thomas Leveque et Un Amour La Goula (Lando) sont les plus rapides en 36’’60, loin devant Jonathan Chabrol et Vara de Codre (Diamant de Semilly). L’italien Fabio Brotto (Vaniglia Delle Roane) monte sur la troisième marche du podium avec un temps de 37’’91. Alexandra Thornton, Axel Van Colen et Guillaume Battilat sont les trois autres cavaliers à s’être joué des difficultés de ce barrage.

Dernière épreuve de la journée, et l’une des plus appréciée du public : la fameuse puissance. 20 engagés, 3 barrages à 1,78m, 1,92m puis 2,04m éliminent les cavaliers les uns après les autres. Suite à ce troisième barrage, le suisse Jessy Putallaz et la française Alexa Ferrer peuvent se confronter à 2,14m. La piste est prête, le public en délire lorsque le speaker annonce que les cavaliers préfèrent ménager Citizen Mezz (Chacco Blue) et Touch of Class d’Ors (For Pleasure) pour le Grand Prix dominical…ce que tout le monde aura compris sans aucun mal.

AP

 

 

 

 

 

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°316 du 19 Juillet 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre