- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Aachen : c’est l’Amérique


23/07/2019
    
Evidemment l’immense public de la Soers aurait voulu que la victoire fut allemande. Daniel Deusser/ Tobago en réalisant un triple sans-faute lui en avait donné le goût. Sauf que c’est l’Américain Kent Farrington, triple sans-faute lui aussi mais plus rapide de deux petits centièmes avec sa Gazelle la bien nommée, est venu brouiller le cœur des allemands. Quel barrage. Acte 1 ils étaient 40 à courir après cette victoire. Acte 2, 1 8 sont repris pour la seconde manche dont les 9 sans-faute au nombre desquels Kevin Staut/Urhelia Lutterbach, seul des quatre mousquetaires tricolores. Acte 3 : un barrage à 7 pour les sans-fautes de la seconde manche. On a cru un petit temps aux chances de Jérôme Guéry et son fantastique Quel homme de Hus. Hélas le cheval a glissé à l’abord de la dernière ligne obligeant le cavalier à faire une volte avant de repasser l’obstacle. Le Belge pointe à la 6ème place. 3ème Ben Maher/Explosion w. 4èmela brillantissime Simone Blum/Alice. Il y a tout de même deux Allemands dans les quatre premiers. C’est pas si mal.

Frank Rothenberger avait corsé le parcours. Rien d’anormal quand il y a 1 million d’euros en jeu. L’ambassadeur Rolex aux USA, Kent Farrington, n’a pas manifesté une joie démesurée au moment de la remise des prix. Avec un flegme très british, il a engrangé la brassée de cadeaux des multiples sponsors, s’est prété aux centaines d’objectifs des photographes près de sa magnifique coupe dorée puis a embrayé sur le tour d’honneur. D’un seul coup, son compte en banque s’est gonflé de 330 000 euros. Réputé pour être un des cavaliers les plus rapides de la planète, l’Américain doit bien sûr sa victoire à Gazelle, une jument du BWP, fille de Kashmir van Schutterhof x indoctro. Daniel Deusser, le second, était en selle sur l’étalon de l’écurie Stephex, Tobago Z , fils de Tangelo vd Zuuthoeve avec une mère par Mr Blue. Au palmarès des stud-books dans le premier tiers du classement, c’est le KWPN qui arrive en tête avec 6 représentants suivent les Belges (2BWP, 2 SBS, 1Z), les Allemands (1 Holst 1 Old et 1 Westf) 2 SWB et 1 SF celui de Kevin Staut, Urhelia Lutterbach, fille d’Hélios de Cour (mort de coliques pendant le CHIO) avec une mère par Emilion, née en Alsace et confiée à Kevin par Grégory Cottard, (0+12 dans la seconde manche.

Magnifique dans le second tour de la Coupe des nationsoù elle réalise trois parcours sans fautes, la Manschaft (5pts) rate de peu la médaille d’or. Le point de temps dépassé de Daniel Deusser en première manche lui coûte la victoire. Magnifique aussi l’équipe suédoise qui gardé la tête froide et qui s’impose là (4pts) grâce au sans-faute de Peder Fredricson. La 3èmeplace du podium est pour l’équipe de Thierry Pomel (8pts) avec le double sans-faute de Pénélope Leprévost et Vancouver de Lanlore. Seulement cinq double sf dans l’épreuve. A égalité de points avec les Irlandais, les Français ont failli barrer pour la 3èmeplace mais la faute de Darragh Kenny a levé le doute. « Une  3ème place qui vaut une première s’est exprimé Kévin alors que Thierry Pomel soulignait la bonne entente qui règne au sein de l’équipe. Pas de plan sur la comète pour l’instant en ce qui concerne le championnat d’Europe. « Ce sera une équipe faite de gens expérimentés » consent-il à dire ».

La triple vainqueur du CICO d’Aachen, Ingrid Klimkea causé quelques frayeurs à ses milliers de supporters allemands et … autres. Elle menait la danse depuis la dresse mais une faute aux obstacles la veille du cross l’avait reléguée à la 3èmeplace. Son erreur profitant à l’anglaise Laura Colett/London 52. Spectaculaire redressement de situation le lendemain. Frau Klimke réalisa un cross d’anthologie dans le maxi alors que Miss Colett allait essuyer un refus qui la propulsait très loin dans le classement. Le podium est allemand pour les deux premières places 1. Ingrid/Sap Hale  Bob (OLD), 2. Michael Jung/FischerChipmunk (FRH) 3 L’Australien Christopher Burton/Quality Purdey. Son collègue Andrew Hoy avec l’anglo Vassily de Lassos est 5ème. Fortune diverse pour les Français : Nicolas Touzainbt/Absolut Gold*HDC est 12 ème après un bon cross, Christopher Six/Totem de Brecey, 17 ème, Alexis Goury/Trompe l’œil d’Emery 22èmesuivi de Jean lou Bigot/Utrillo du Halage.

Sandra Auffart, championne du monde à Caen, avec Opgun Louvo SF né chez Yves Berlioz en Normandie, monte un nouveau SF qu’elle a acquis l’année dernière à l’élevage du Matz (M.Sevette) en Pays de la Loire, Viamant du Matz, un fils de Diamant de Semilly. Ils terminent le CICO en milieu de tableau.

L’attelage tricolorefrappe fort ici avec une deuxième place dans la Coupe de nations pour Thibault Coudry, 1erde la maniabilité devant Boyd Exell et Jérome Voutaz. Totale satisfaction de l’entraineur tricolore Félix Brasseur.

Immense ce site équestre d’Aachen, immense l’adhésion du public très massivement allemand, immense l’organisation. Les 40 000 places assises des tribunes sont combles chaque jour et pile à l’heure. Le village est un vrai village d’exposants avec des centaines de professionnels. Aachen, modeste petite ville allemande, complètement dédiée au cheval, pourrait facilement accueillir des événements type Jeux équestres mondiaux. Une exception allemande cette ville.

 La France, invitée d’honneur cette année avait une rue à son nom. 

Le stud book SF et Cheval Normandiese sont distingués en mettant en jeu un poulain. C’est une pouliche alezane, fille Cicave du Talus et d’une mère par Quite Easy (souche maternelle de Cor de la Bryère) qui a été choisie. Javeline d’Austral, c’est son nom. Elle est issue de l’élevage de Matt Rothman et Heather Killen du haras d’Austral à Remilly-sur-Lozon où Pierre Couilloud est directeur des opérations. Tous étaient présents sur le Main Stadium ainsi qu’une cinquantaine d’éleveurs du groupement de Sainte Mère Eglise, fidèles du CHIO, pour la présentation de la pouliche à son heureux destinataire, un jeune cavalier allemand de moins de 25 ans, Richard Vogel, vainqueur de la finale U25. La pouliche est revenue avec sa mère en Normandie. Richard Vogel viendra la chercher lors des journées SF de Saint Lô en octobre. 


ER

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°321 du 22 Novembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre