- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

3è victoire pour Delaveau à Hong Kong ?


31/01/2019
    
Seul cavalier à avoir remporté le Longines Grand Prix deux fois à Hong Kong, dont l’an dernier avec Aquila*HDC, après Lacrimoso*HDC en 2013, ce qui lui avait fait dire « I Love Hong Kong » (On le comprend), Patrice Delaveau sera bien là pour remettre son titre en jeu. Edwina Tops-Alexander va-t-elle décrocher une deuxième victoire consécutive sur cette Saison IV de la Série des Longines Masters, après avoir remporté l’étape de Paris avec California ? Elle sera là avec Vinchester, Tâche difficile car l’Asia World-Expo va accueillir cette année un plateau d’envergure... Troisième à Paris, l’Irlandais Denis Lynch, sera là, comme Bertram Allen (24 ans) qui, pour sa part, y a remporté le Longines Speed Challenge en 2016...

Vainqueur à Paris avec California, Edwina Tops-Alexander comptera cette fois-ci sur Vinchester pour lever cette deuxième manche du grand chelem : « Je suis vraiment impatiente de revenir à Hong Kong. C’est formidable de porter ainsi le sport de haut-niveau en Asie et de ce fait stimuler l’intérêt pour le saut d’obstacles, tant auprès des cavaliers que des spectateurs. L’Asie a de fortes attaches avec le cheval et le saut d’obstacles étant un sport de dimension universelle, c’est fantastique de pouvoir concourir dans cette partie du monde. La dernière fois que j’ai concouru à Hong Kong, j’étais enceinte et j’ai pu cependant me classer dans le Grand Prix et donc cette année, je devrais bien être capable de monter sur le podium » !

L’Australienne ne sera pas la seule parmi les anciens vainqueurs de l’un des vingt Longines Grands Prix qui se sont disputés aux Masters depuis 2010 : le champion olympique Kevin Staut (2013 à Paris où il remporte en décembre dernier le Longines Speed Challenge) et le vice-champion du monde 2014 Patrice Delaveau (trois victoires, dont deux à Hong Kong où il est tenant du titre) reviennent sur cette étape asiatique de la Série avec de grosses ambitions. D’ailleurs, Hong Kong est un peu le jardin privé de Patrice Delaveau qui, en 2013, avait remporté quatre des cinq épreuves auxquelles il avait participé, se classant deuxième de la cinquième et il est le seul cavalier à avoir remporté le Longines Grand Prix deux fois au même endroit ! Un rare exploit dans l’histoire de ce sport.

Troisième à Paris, l’Irlandais Denis Lynch sera à Hong Kong en compagnie de son compatriote, le jeune Bertram Allen (24 ans) qui, pour sa part, y a remporté le Longines Speed Challenge en 2016. Avec Kevin Staut, deux autres anciens numéros un mondiaux seront également à Hong Kong : le Suisse Pius Schwizer, qui signe un retour remarqué au plus haut niveau (deuxième, dimanche dernier, du Grand Prix Coupe du monde Longines d’Amsterdam) et le Français Simon Delestre, également ancien vice-champion du monde. Le Néerlandais Gerco Schröder, champion du monde 2014 et vice-champion olympique 2012, sera également de la partie. Le Belge François Mathy Jr. est également en forme actuellement : il vient de se classer deuxième du Grand Prix Longines Coupe du monde de Leipzig et sera à Hong Kong en compagnie de ses compatriotes Olivier Philippaerts, Jérôme Guery et les jeunes Maxime Harmegnies et Pieter Clemens. 

Le continent africain sera même représenté par un cavalier qui avait particulièrement brillé en 2018 en remportant les prestigieux Grand Prix 5* de Paris-Eiffel et de Calgary : l’Egyptien Sameh El Dahan.

A la découverte des talents asiatiques

Avec le HKJC (Hong Kong Jockey Club) et la HKEF (Hong Kong Equestrian Federation), EEM cette année met à l’honneur les cavaliers de la région asiatique, en route pour Tokyo 2020. 

On y retrouvera bien évidemment pour la quatrième fois Jacqueline Lai, l’une des cavalières de Hong Kong les plus expérimentées, médaillée d’argent en individuel aux China National Games en 2013. Ce sera également l’occasion pour le public de découvrir Raena Leung, également locale de l’étape, qui, après avoir passé plusieurs mois à concourir en Europe retournera pour l’occasion à Hong Kong performer sur ses terres. Ces Hongkongaises ne seront donc pas les seules asiatiques à prendre le départ dans « leur » Longines Masters puisque le Japon sera également représenté par Hikari Yoshizawa, la Chine par You Zhang, Ella Wang, ou encore Zhang Xingji, la Corée par Manjun Kwon, et Taiwan par Isheau Wong. 

Avec cette richesse asiatique de ce plateau, EEM poursuit son ambition initiée en 2013 de développer la filière équestre et le sport de haut niveau en Asie.

Retrouvez le programme sur www.longinesmasters.com/en/hong-kong/schedule



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheva n°314 du 31 Mai 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre