- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

2018 sous les meilleurs auspices


25/01/2018
    
  

CSI5*-W de Londres : Julien Epaillard/Quatrin, the king !


Julien Epaillard rafle aux Anglais la plus haute marche du podium d’une étape Coupe du Monde : avec Toupie de la Roque il remporte le Grand Prix Coupe du Monde à Londres, 8e des 13 étapes du circuit, et marque de précieux points en vue de la finale à Paris. Diable d’homme ! Après avoir ouvert la saison 2017 en gagnant le CSIW5* de Bordeaux avec Quatrin de la Roque, il la clôt de la même manière au CSIW5* de Londres avec Toupie... Après Simon Delestre lors de l’étape lyonnaise et Roger-Yves Bost à Madrid, les Frenchies se bousculent pour disputer la finale à Paris Bercy ce mois d’avril 2018 !


Julien disputa le barrage avec trois autres As : l’Australienne Edwina Tops-Alexander/Inca Boy van T Vianahof, (Diamant de Semilly), rien moins que la gagnante de la dernière étape du circuit, le Suédois Peder Fredricson Champion d’Europe en titre, avec le crack Kwpn Christian K, Scott Brash ancien n°1 mondial et deuxième de la Finale du Top 10 à Genève cette année, engagé avec sa plus prestigieuse partenaire, la jument de 16 ans Ursula XII. Il fallut à Julien Epaillard un moral d’acier, une volonté de fer, et simplement jouer la symphonie qu’il sait si bien jouer avec sa jument Toupie de la Roque, 10 ans, superbe descendante de Kannan par Nabab de Reve. Quel couple !


Ces deux-là en effet signent le meilleur temps : 36’’91 lors d’un parcours tellement fluide qu’il parut lent aux spectateurs. Sur la deuxième marche du podium Scott Brash. L’Ecossais Champion Olympique par équipe (2012) et médaillé de bronze aux Championnat d’Europe (2013) associé à Ursulla XII termine le deuxième tour sans une barre au sol mais en 37’’34. Sur la troisième marche du podium, Edwina Tops-Alexander. Sur Inca Boy van’t Vianahof, l’Australienne termine en 41’’05.


Tandis que le Suédois Peder Fredricson et Christian K terminent au pied du podium en 41.34 secondes.


Kevin Staut et son étalon Silver Deux de Virton HDC (Kashmir van Schuttershof ) prennent une très bonne 5e place après avoir réalisé le parcours le plus rapide des 4 points. Cette place leur permet de prendre la tête du classement provisoire. Simon Delestre et la jument de 13 ans Teavanta II CZ avec 4 points est 13e et Olivier Robert et l’Anglo-Arabe Tempo de Paban 17e du Grand Prix (le fils de Jarnac a terminé à la 5e place de la 1,55 m du premier jour).


CSI5*-W Mechelen : Harrie Smolders/Zinius


Du 26 au 30 décembre, une semaine après Londres, le Nekkerhal à Malines se pare depuis 35 ans de ses meilleurs atours, étape double Coupe du monde (9e des 13 étapes du circuit) de Jumping, et d’Attelage, plus le World Dressage Masters, un CSI2*, CSIU25. Des 40 cavaliers qualifiés pour le départ de ce Grand Prix, sept couples se qualifient pour le barrage; Roger-Yves Bost (vainqueur en 2016 avec Sydney Une Prince) et Sangria du Coty, en sont.


Le Vice-Champion d’Europe 2017, le Néerlandais Harrie Smolders, avec le Kwpn de 13 ans Zinius sera le plus rapide, 38’’19. Véritable exploit pour ce fils de Nabab de Reve par Kannan, qui sautait son premier 5* à Londres la semaine précédente... Deuxièmes, le Suédois Henrick von Eckermann, 3e de la finale Coupe du Monde à Omaha (USA) en 2017, et la puissante Mary Lou 194 (Montendro) en 38’’74, qui prennent la tête du classement provisoire de la ligue d’Europe de l’ouest du circuit Coupe du Monde. Sur la troisième marche, l’Italien Lorenzo de Luca qui termine en 39’’97 avec l’étalon belge Halifax Vt Kluizebos (Heartbreaker). Roger-Yves Bost sera le dernier sans-faute du barrage avec la fille de Quaprice Bois Margot par Muguet du Manoir, Sangria du Coty, et prend une très belle 5e place en 42’’17. Superbe résultat pour ces champions, après deux parcours éprouvants, qui provoquèrent quatre abandons, dont trois Belges et un Anglais, et la chute du Kaiser Ludger Beerbaum avec le fils de Chacco Blue, Chacon, se fracturant l’épaule, opéré dans la soirée. Il dit revenir très vite à la compétition.


CSI5* Basel : Delestre 3e avec Chesall !


Ils étaient sept Frenchies à opérer leur rentrée des classes sur le circuit Longines, en l’occurrence sur l’étape suisse, à Bâle, du 11 au 14 janvier 2018. Dans le Grand Prix Longines du dimanche, le médaillé de bronze par équipe aux Championnats d’Europe 2017 Martin Fuchs sauve l’honneur suisse avec son crack Clooney (Cornet Obolensky), devant son compatriote Werner Muff et le jeune Kwpn Daimler (Canturano). C’est Simon Delestre qui monte sur la troisième marche du podium avec le très rapide et souple fils de Casall, le Holsteiner Chesall Zimequest. Nombre de victoires ont échappé aux Suisses au long du week-end, dont la première Ranking du week-end, raflée par Olivier Robert avec sa nouvelle monture Forest Gump 29 (Forsyth).


Simon Delestre aborde l’année 2018 sous de beaux auspices avec cette troisième place. Il semble déterminé à revenir à son meilleur niveau, comme il l’avait démontré lors du dernier trimestre 2017 durant lequel il avait performé avec Ryan des Hayettes*Hermès.


Aldrick Cheronnet et le fils d’Argentinus, Atlantys by Wisbecq (E.T), s’illustrent en s’offrant la deuxième place de la grosse épreuve du premier jour, derrière le Suisse Pius Schwizer et l’excellent fils de Balou du Rouet, Balou Rubin R, qui pulvérise le chrono, se permettant de devancer Aldrick de trois secondes.


Samedi soir, le « Prize of the Grand Hotel Les Trois Rois », revient au Néerlandais Harrie Smolders avec un nouveau venu, Capital Colnardo (Colman), étalon holsteiner de 13 ans, surpassant un duo suisse, Janika Sprunger et un autre étalon nouveau venu, Ninyon, 10 ans seulement, et Werner Muff en selle sur un cheval allemand, Pollendr, petit-fils de Corrado. Le trio sera seul double sans-faute des six barragistes. Parmi eux, l’Aquitain Olivier Robert, 5e même s’il faute sur Quenelle du Py, décidément très en forme, talonnant Ehning et Prêt A Tout. 


CSI 5*W de Leipzig : adieux triomphants de Taloubet Z 


La 10e des 13 étapes du circuit FEI Coupe du Monde a offert un spectacle qui restera dans les mémoires : le géant Taloubet Z, le fils de Galoubet A, qui signait là la fin de sa carrière sportive, remporte le Grand Prix sous la selle de son complice Christian Ahlmann. La meilleure performance française revient au couple médaillé d’or par équipe aux JO, Kevin Staut & Rêveur de Hurtebise*HDC, avec une belle 5e place, qualifié avec quatorze autres couples de cracks pour le barrage.


Le couple allemand avait remporté de nombreux Grand Prix 5* mais aussi la Finale du circuit Coupe du Monde ici-même à Leipzig en 2011. En 2015, il prenait la médaille d’argent par équipe au Championnat d’Europe pour finir avec une médaille de bronze aux Jeux Olympiques à Rio en 2016. A 18 ans, Taloubet Z va désormais entamer sa carrière d’étalon au haras de Zangersheide.


Sur la deuxième marche du podium, le Colombien Carlos Lopez, qui entame là une année 2018 en fanfare, après son excellente année 2017. Le Colombien associé à Admara 2 (Padinus) boucle son tour en 43’’39. Sur la troisième marche du podium, Harrie Smolders, sur le fils de Nabab de Rêve, Zinius, vainqueur à Malines (BEL), termine en 44’’28. Le couple champion olympique Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC, lui aussi auteur d’un barrage sans faute, et prend une très belle 5e place en 44’’39 secondes. Simon Delestre (Chesall Zimequest) termine à la 19e place tandis qu’Aldrick Cheronnet (Tanael des Bonnes) prend la 34e place.


Prochain rendez-vous Coupe du Monde à Zurich pour la 11e étape le 28 janvier 2018.


CSI5*W Dubai : Frédéric David 3e !


Il s’étaient entraînés à Abu Dhabi mi-janvier, ils prennent du galon sur le 5* Coupe du monde de Dubaï, huit jours plus tard ! Alors que c’est une victoire allemande avec Miriam Schneider sur la 11 ans Cartagena (Cellestial), devant son compatriote Jörg Naeve avec le Holsteiner Be Aperle VA (Clarimo), le Frenchie Frédéric David, toujours avec Equador van’t Roosaker (Nabab de Rêve), rafle la troisième place de ce trio seul double sans-faute. 


CSI4* Abu Dhabi


Le Grand Prix**** d’Abu Dhabi mi-janvier consacre à nouveau le diable de Suédois Henrik von Eckermann avec un autre fils de Chacco Blue, l’étalon de 11 ans Chaccano, après un barrage très disputé à douze couples. L’Allemand Philipp Weishaupt le suit avec une jument oldenburg de 9 ans, Che Fantastica (Check In2) et Natale Chiaudani ferme le podium avec Almero (Asti Spumante 7). Superbe Grand Prix du seul Français engagé, Frédéric David et son Bwp Equador van’t Roosakker (Nabab de Reve x Chin Chin), qui prennent la 6e place.


CSI2* Opgabbeek : Maëlle Martin 3e


A Opglabbeek, en Belgique, le même week-end que le CSI5* de Basel (Sui), le Néerlandais Frank Schuttert vole la victoire aux Belges, remportant le Grand Prix sur l’étonnant Beautifull Red, 8 ans, fils de Casall. reléguant Grégory Wathelet avec l’étalon Bwp Iron Man vd Padenborre, 9 ans (Darco), à la deuxième place. La Française Maelle Martin complète le podium avec Tempo du Plix (Conterno Grande x Narcos II), hongre Selle Français qu’elle ne monte que depuis mars 2017. Soixante-quatre participants, et non des moindres (l’Américaine Reed Kessler/Tradition de la Roque rate le barrage pour un point de temps dépassé), quinze barragistes, bravo Maëlle ! 


CSI2* Oliva : Belooussoff 3e


Avec le mauvais temps gris de début d’année ont repris les circuits de la Costa des Sol, que ce soit au Portugal et en Espagne, et c’est à Valencia que s’est clôturé le dimanche 21 janvier 2018 la première semaine du circuit. Du beau monde : l’Italien Lorenzo de Luca, les Britanniques Laura Renwick et Scott Brash, les Belges Van Paesschen et Nicola Philippaerts, ou encore le Brésilien Pedro Veniss. Une jeune Française du Lot et Garonne tint tête à tous ces champions : Valentine Belooussoff et son Kwpn Calou (Roven x Lauriston), 2e du CSI4* de La Coruna (Esp) l’an dernier, sont 3e, à l’issue d’un barrage remporté par Scott Brash et le jeune Hello Mr President (Comme d’Api Jr), 9 ans.


CSI2* de Kronenberg : Jung attaque !


Alors que le monde équestre découvrait sa sélection en équipe d’Allemagne de Cso, le génie du concours complet Michael Jung a donné raison au sélectionneur en lui offrant sa victoire dans le Grand Prix 2* de Kronenberg, en Hollande, le 3e week-end de janvier, avec la jeune Fischersolution, fille de Carthino Z, 9 ans. La Britannique Louise Saywell le suit avec une fille de Nartago, Ushuaia d’Aurel. Troisièmes, le Danois Lars Bak Andersen et le Hanovrien Arcado L (Argentinus). 




A lire aussi : Saut d’obstacles



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°316 du 19 Juillet 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre