- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

« Tous en Piste », l’association monte la barre !


25/07/2018
    
Ils sont invisibles aux yeux des spectateurs. Pourtant, les hommes et femmes de piste du Jumping***** de Chantilly disputent eux aussi une véritable compétition… Une trentaine de bénévoles de l’association « Tous en Piste » venus du Nord, du Pas de Calais et d’Isère étaient présents à Chantilly, du 11 au 15 Juillet.

Fondée il y a un an, à l’issue de l’édition 2017 de ce même jumping, la toute jeune association s’est spécialisée dans le montage des pistes, et le ramassage des barres. Des bénévoles qui officient aujourd’hui sur les terrains les plus prestigieux de l’hexagone. « Nous sommes les travailleurs de l’ombre, mais notre rôle est essentiel, aux côtés des chefs de piste internationaux, pour proposer des parcours de qualité aux cavaliers et à leurs chevaux. Après le CSI*** du Touquet, en mai dernier, nous étions la semaine dernière à Chantilly, et nous sommes déjà en discussions avec des organisateurs pour de prochaines missions…» assure Romain Taverne, le président de l’association. « Pour nos bénévoles, c’est aussi une réelle opportunité ! Tous ou presque sont cavaliers amateurs et passionnés, et c’est toujours intéressant de pouvoir côtoyer de cette manière le plus haut niveau ! »

« Tout est millimétré » 

Durant les 4 jours du concours, les bénévoles ont participé activement au bon déroulement des épreuves, sous le regard aiguisé de Thierry Rozier, le nouveau directeur sportif de l’épreuve, et membre de l’équipe de France de saut d’obstacles et de Gérard Manzinali, le président de l’organisation. « Nous avons choisi « Tous en piste » pour son sérieux. Les équipes de Romain Taverne sont maintenant habituées à venir à Chantilly, et connaissent parfaitement leurs missions. Les jeunes savent ce que l’on attend d’eux, et ils ont réalisé un véritable sans faute, durant la compétition ! » 

Et les missions sont nombreuses… Pour préparer la piste, le maître mot, c’est l’anticipation. Pendant les épreuves, pas question de regarder les parcours des cavaliers. Du côté du parc d’obstacles, Valentin et Nathan sont déjà en train de préparer l’épreuve suivante. « Il faut sortir les chandeliers de plusieurs dizaines de kilos et les charger sur les plateaux, préparer le bon nombre de barres, aux couleurs des partenaires et sponsors du concours, pour les faire rentrer sur le terrain sitôt le dernier cavalier passé. Le temps est compté.»

« Une attention de tous les instants » 

Les bénévoles doivent ensuite, sous la houlette des chefs de piste internationaux, monter les obstacles dans un temps record, et tout est millimétré ! Notamment les distances, dans les combinaisons! 

La préparation de la piste pour le barrage du Grand Prix

Enfin, pendant l’épreuve, il faut une attention de tous les instants ! « Pas question d’oublier de ramasser une barre !  Et puis, si un taquet est mal enclenché, ou une barre mal reposée, cela peut provoquer une faute du cavalier, et lui coûter la victoire » assure Sarah, casquette et polo aux couleurs du jumping sur le dos…

A l’entrée de piste, Juliette gère les entrées et sorties des chevaux « C’est un poste stratégique, car c’est l’endroit où le cavalier est en pleine concentration, quelques secondes avant d’entrer sur la piste. C’est le moment parfois des derniers réglages, pour le groom. Le moment aussi où le cavalier répète son parcours ».

Samedi 10h30 : Le stress est à son maximum aujourd’hui sur la piste Meautry, la grande piste de Chantilly, qui doit répondre à un véritable défi: Le Grand Prix du Jumping** se court dans quelques minutes… Avant, en fin d’après-midi, le Grand Prix Longines *****, doté de 300 000 euros. Chaque détail compte. 

Samedi 12h15 : Guillaume Canet est en piste. Le public est survolté. L’acteur et cavalier réalise un parcours à 8 points en faisant tomber 2 barres. Alexe et Pauline sont sur le qui-vive. A peine tombé, les deux jeunes filles courent sur la piste, pour remonter les obstacles, pour le cavalier suivant. 

Samedi 16h : Les chefs de piste sont au travail, et installent le parcours du Grand Prix Longines, l’épreuve phare de ces 4 journées de concours. Tout le monde est concentré. 

Samedi 17h45 : L’épreuve vient de débuter. La piste a été montée dans les temps. Les jeunes de « Tous en Piste » sont tous sur le pont, prêts à ramasser les barres qui tomberont au sol. 

Samedi 19h : Fin du Grand Prix. Le belge Nicola Philippaerts s’adjuge le barrage. Les tribunes se vident. Mais pas question de se reposer, déjà les bénévoles montent un nouveau parcours, pour les épreuves du lendemain.

Alexe, 18 ans, bénévole venue de Blendecques, dans le Pas de Calais :

« Je suis cavalière depuis mon plus jeune âge, et j’ai souvent suivi ces concours internationaux à la télévision. Ici, c’est différent, nous sommes vraiment au plus près des cavaliers et des chevaux. C’est extraordinaire! 23 des meilleurs cavaliers au monde sont présents, et moi, je suis au milieu de la piste pendant leurs parcours ! J’ai pu croiser les champions olympiques Français Pénélope Leprévost, et Roger Yves Bost, avec qui j’ai fait une photo… J’ai même caressé le cheval du numéro 1 mondial, Harrie Smolders ! C’est comme dans un rêve, même si c’est assez physique ! Et puis, il y a une très bonne ambiance, entre tous les bénévoles ! »

Camille, 24 ans, de Villers Vicomte, élève en formation DEJEPS au Lycée Agricole de Genech :

« Cela fait 3 ans que je participe avec l'association Tous En Piste au jumping de Chantilly. Être à Chantilly est pour moi une chance! La chance de partager un moment avec d'autres passionnés, avec d'autres jeunes et adultes tous réunis et heureux d'être ensemble. C'est aussi l'occasion d'apprendre. Tant par les cavaliers que l'on croise et que l'on regarde avec des étoiles dans les yeux, que par les organisateurs qui nous prennent sous leur aile et nous font avancer et grandir! Chantilly c'est vraiment une aventure que je suivrai et que je recommande »

Marie, 22 ans, de Sainghin élève en contrat de spécialisation au Lycée Agricole de Genech :

« Ma formation m’a permis de participer à l’organisation du Jumping de Chantilly. Une place qui n’est pas de tout repos, mais qui permet d’être aux premières loges à chaque instant ! Nous avons donc installé les parcours sautés par les meilleurs cavaliers mondiaux, ramassé les barres, et les plus chanceux ont même pu prendre des selfies avec leurs cavaliers favoris ! Pour résumer ces quelques jours passés sur le site exceptionnel de Chantilly je dirais simplement : à l’année prochaine !  

L’association lance également un appel aux bénévoles, qui souhaiteraient rejoindre ses rangs et participer à ce type d’événements ! Contact : Romain Taverne : TousEnPiste.horse.event@gmail.com



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°300 du 20 Juillet 2018


je m’abonne !  je lis

  • Vincent Mourier
  • Théodora Ivanov
  • Sur scène
  • Sur scène
  • Secrétariat cavaliers


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre